Algérie-Bénin à Blida

Algérie-Bénin à Blida

vert.jpgSans surprise, la rencontre mettant aux prises la sélection algérienne à son homologue béninoise aura lieu au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Cette décision a été prise par la Fédération algérienne de football, en concertation avec le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Ce match rentre dans le cadre de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Après avoir reçu, en juin dernier, le Rwanda, puis joué à Ouagadougou face à la sélection malienne, l’Algérie s’apprête à recevoir le leader de ce groupe H, qui détient quatre unités, une longueur de plus que les Verts.

Le 5-Juillet, une piste écartée jusqu’au renouvellement

de la pelouse

La réception des Ecureuils du Bénin au stade du 5-Juillet est écartée. Et pour cause, les responsables de la fédération, à leur tête le président Mohamed Raouraoua et même le sélectionneur national, veulent mettre tous les atouts aux côtés de l’EN pour réussir un résultat probant, sachant que le match revêt une importance particulière pour les Verts, vu la position qu’ils occupent actuellement. Après ce qui s’est passé le 14 novembre dernier, au cours du match amical des Verts face à la Bosnie-Herzégovine, la FAF a décidé de ne plus domicilier les matches de l’EN au 5-Juillet, jusqu’à la réfection de la pelouse du stade olympique.

La FAF saisira la FIFA pour le choix de la date

Pour ce qui est de la date de la rencontre, la Fédération internationale de football a laissé le choix aux différentes fédérations de décider de la date du match, entre le 22 et le 26 mars. Pour sa part, la Fédération algérienne de football compte saisir la FIFA dans les prochains jours pour l’informer de son choix, sachant que les règlements obligent la fédération hôte à communiquer la date du match minimum un mois avant le coup d’envoi de la rencontre.

Tous les chemins mènent vers le 26 mars

Selon une source proche du staff technique, Vahid Halilhodzic devrait, quant à lui, choisir le mardi 26 mars pour jouer face au Bénin, dans le but de bénéficier d’une journée ou deux de plus, afin de se préparer convenablement à cette confrontation, sachant que celle-ci verra la présence de nouveaux joueurs, comme Ishak Belfodil, attaquant du FC Parme, et éventuellement, les deux autres milieux de terrain, celui de Granada, Yacine Brahimi, et du FC Bologne, Saphir Taïder. La présence des deux derniers est liée à leur qualification auprès de la FIFA.

Le stage commencera ce 20 février

Concernant le regroupement des Verts, on indique que le stage commencera le 20 de ce mois, au Centre technique national de Sidi Moussa. D’ailleurs, c’est ce qui a été rapporté, hier, à travers l’agence de presse APS, citant une source de la FAF. Pour ce qui est de l’arrivée des joueurs, celle-ci est prévue, selon les informations en notre possession, pour le 18 et 19 mars, selon le programme de chaque joueur.

————————–

Le tête-à-tête Raouraoua-Halilhodzic devrait avoir lieu aujourd’hui

Comme nous avons indiqué de notre précédente édition, Vahid Halilhodzic rencontrera le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, dès son retour à Alger. Les deux hommes ont prévu ce tête-à-tête pour parler de plusieurs choses, notamment la question relative aux objectifs de l’EN, puisqu’il n’en reste qu’un seul aux Verts, à savoir la qualification en Coupe du monde 2014. Ainsi, ils évoqueront aussi l’entraîneur-assistant qui devrait renforcer la barre technique de l’EN, suite à la démission d’Abdennour Kaoua. Néanmoins, une source autorisée auprès de la fédération indique que cette rencontre a été reportée, laquelle devait avoir lieu au siège de la FAF. Halilhodzic saisira l’occasion pour tenir au courant M. Raouraoua de sa tournée d’Italie et d’Espagne où il a eu des discussions avec Ishak Belfodil, attaquant du FC Parme, Yacine Brahimi, milieu de terrain de Granada CF et, enfin, Saphir Taïder, également milieu de terrain du FC Bologne.

Le sélectionneur est rentré à Alger hier soir

Pour sa part, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a rejoint, hier, Alger, comme prévu, après avoir passé quelques jours en famille, avant de faire une tournée en Italie et en Espagne. Sans doute, le report de sa rencontre avec le président de la FAF était dû à son retour tardif, puisque, selon nos échos, le vol à bord duquel se trouvait le sélectionneur national avait accusé de retard.

————————–

Le Congo souhaite affronter l’Algérie

Selon des indiscrétions, la Fédération algérienne de football aurait reçu, ces derniers jours, une proposition émanant de la Fédération congolaise de football, pour l’organisation d’un match amical entre les sélections des deux pays (il ne s’agit pas de la République démocratique du Congo). Cette proposition est venue de la part du sélectionneur national du Congo, le Franco-Algérien, Kamel Djabour, qui souhaite affronter l’Equipe nationale algérienne. Il est à signaler que l’équipe congolaise occupe le bas du tableau au classement africain. D’ailleurs, elle n’a pas pris part à la dernière Coupe d’Afrique des nations.

Fin mai, la date la mieux indiquée

La proposition du Congo ne connaît pas de réponse, à présent. La FAF n’a toujours pas rendu de réponse et devrait patienter. La décision devrait revenir à Vahid Halilhodzic. Ainsi, il se pourrait que le sélectionneur national donne son O.K. pour cette confrontation amicale, afin de pouvoir bien tracer son programme. De ce fait, en cas de réponse positive de la part de la FAF, le match devrait avoir lieu la fin du mois de mai, car cela permettra aux Verts de préparer les deux matches du mois de juin, contre le Bénin et le Rwanda, comme l’an dernier, lorsque les Verts avaient affronté l’équipe du Niger pour préparer les matches du mois de juin.

Jouer à Brazzaville permettra à l’EN de s’adapter au climat, en prévision des matches contre le Bénin et Rwanda

Vahid Halilhodzic peut tirer profit le maximum de cette proposition, afin de préparer les deux matches des Verts, en déplacement à Porto-Novo, face au Bénin, puis à Kigali, contre le Rwanda. Possédant des joueurs en manque d’expérience en Afrique, la programmation d’un match Congo-Algérie à Brazzaville peut être bénéfique aux Verts, avant les deux déplacements périlleux de la bande à Halilhodzic. Cela permettra aux joueurs de s’acclimater en Afrique durant cette période, surtout qu’ils gardent en mémoire le match du Mali, à Ouagadougou.

————————–

4 professionnels en pôle position pour participer à la CAN U20

Le sélectionneur national des moins de 20 ans, le Français Jean-Marc Nobilo, continue son travail pour dégager la liste des 21 joueurs à retenir pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2013 des U20, qui aura lieu mars prochain à l’Ouest du pays. D’ailleurs, pour mieux repérer les meilleurs éléments, un autre stage devrait avoir lieu la semaine prochaine au Centre technique national de Sidi Moussa. Néanmoins, à en croire une source proche de l’entraîneur, ce dernier aurait déjà une idée sur la liste des 21 joueurs à convoquer pour cette finale, mais, il préfère temporiser avant de la rendre public, compte tenu des éventuelles défections de dernières minutes. Dans ses choix, on évoque quatre joueurs professionnels, lesquels ont épaté le technicien français, durant les stages de préparation effectués en France.

Toumi-Gafaïti, la paire centrale

En défense, Jean-Marc Nobilo devra faire confiance à une paire centrale professionnelle, pour faire face aux attaquants béninois, égyptiens et ghanéens. Ainsi, deux professionnels dans l’axe sont prévus à cet effet, sachant qu’ils sont passés par des centres de formation, entre autres, le défenseur central de Montpellier, Mokhtar Toumi, et celui de Norwich City, Adel Gafaïti. Les deux joueurs, qui ont pris part aux différents stages, répondaient aux aspirations de l’entraîneur national. Le défenseur de Norwich City est doté de grandes capacités pour jouer la CAN avec les U20, alors qu’il est né en 1994.

Zenadi, milieu de terrain sedanais

Au milieu du terrain, Nobilo devrait aligner Zenadi Kenzi, sociétaire du CS Sedan Ardennes, bien placé pour être retenu à la phase finale de la CAN. Selon une source digne de foi, ce joueur a convaincu son entraîneur durant les derniers stages, d’autant plus qu’il joue régulièrement avec l’équipe réserve du club français.

Izerghouf, attaquant du Stade Rennais

Le compartiment offensif sera aussi renforcé par des joueurs professionnels. On croit savoir de la même source, que Nobilo tient au moins à un attaquant professionnel pour donner un plus à la ligne d’attaque, lequel évolue au Stade Rennais, à savoir Thomas Izerghouf. Le technicien français a été impressionné par ses qualités, après avoir passé par le centre de formation de l’ESTAC de Troyes.

Hamza R.

Les U20, du 4 ou 5 mars à Aïn Témouchent

Selon une source autorisée auprès de la Fédération algérienne de football, la sélection nationale des moins de 20 ans, appelée à prendre part à la phase finale de la CAN U20, à l’Ouest du pays, sera, à partir du 4 ou 5 mars, à Aïn Témouchent. Elle élira domicile au centre de la jeunesse, situé tout près du stade, appartenant au ministère de la Jeunesse et des Sports.

Amoros encadre les U20 du Bénin

Le sélectionneur de l’équipe A du Bénin, le Français Emmanuel Amoros, va encadrer l’équipe U20 du Bénin qui affrontera, au premier tour de la CAN, l’équipe algérienne.  La décision a été prise par la fédération béninoise, à cause de la présence de quelques joueurs des Ecureuils A parmi les U20.

Il supervisera certains joueurs lors du stage de Paris

Emmanuel Amoros sera présent à l’ultime stage de préparation de l’équipe U20, avant la CAN prévue à l’Ouest du pays. Selon la fédération béninoise, ce stage aura lieu au début du mois de mars sur le sol français.