Algérie: 1er pays en Afrique à être éligible à la certification de l’élimination du paludisme

jeudi 25 avril 2019 à 15:32
Source de l'article : Www.aps.dz

ALGER – L’Algérie est le premier pays en Afrique à être éligible à la certification de l’élimination du paludisme (la malaria), a indiqué, jeudi, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohammed Miraoui.

S’exprimant lors d’une journée d ‘études, organisée à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du paludisme, le 25 avril de chaque année, le ministre a affirmé que « l’Algérie est le premier pays en Afrique à être éligible à la certification de l’élimination de cette maladie », saluant, dans ce cadre, les efforts des professionnels de la santé et leur engagement dans la lutte contre la propagation de cette maladie dans la société ».

« La célébration de cette journée en Algérie coïncide avec la dernière phase de la certification de l’élimination de cette maladie par  l’Organisation mondiale de la santé (OMS) », a expliqué M. Miraoui, ajoutant que « la certification de l’élimination du paludisme est actuellement à la portée de l’Algérie ».

A cette occasion, il a appelé à la nécessité de renforcer le contrôle, conformément aux nouvelles mesures, de développer le système de management de la qualité des laboratoires et d’intensifier la lutte contre les insectes vecteurs de cette maladie, y compris à travers la maîtrise de la résistance aux pesticides.

Après avoir rappelé le nombre des cas de paludisme enregistrés en Algérie post indépendance qui s’élèvent à plus de 80.000 cas/an, le ministre a déclaré que « grâce à la volonté politique et à la mobilisation inédite de tous les intervenants, l’Algérie a pu juguler cette maladie durant les cinq dernières années ».

M. Miraoui a valorisé « le rôle efficient » de l’Institut national de la santé publique (INSP) en matière d’élimination du paludisme, à travers une coopération active avec l’OMS.

Cette journée a été marquée par la présence des représentants des agences de l’ONU en Algérie et du Groupe pour la certification de l’élimination du paludisme (MECP).

Le paludisme ou la malaria, également appelée « fièvre des marais », constitue une véritable menace pour la santé publique. Cette maladie touche plus de 200 millions personnes/an et fait plus de 400.000 décès, dont 60 % d’enfants de moins de 5 ans, selon les données de l’OMS.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,226 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5