Alger,Bab Ezzouar - Aéroport, par train

mercredi 12 décembre 2012 à 13:34
Source de l'article :

27g56v.jpgLe coup d’envoi des travaux de réalisation de la ligne ferroviaire devant relier le quartier de Bab Ezzouar à l’aéroport Houari-Boumediene sur une distance de 2,8 km dont 1,4 km en souterrain a été donné, hier, mardi.

Cette ligne permettra de faciliter la mobilité vers les deux terminaux (national et international) de l’aéroport d’Alger et d’offrir une nouvelle solution aux voyageurs sortant de l’aéroport pour rejoindre les différentes villes reliées au réseau ferroviaire national. La nouvelle desserte transportera près de 67 200 voyageurs par jours, avec une moyenne d’une rotation toutes les 30 minutes.

Les travaux de réalisation de ce projet ont été confiés à un groupement d’entreprises publiques, suite aux amendements du code des marchés publics qui favorisera désormais les moyens de réalisation nationaux dans l’attribution de marchés. L’Entreprise nationale des grands ouvrages d’art (Engoa) sera le chef de file de ce groupement qui comprend également Infrarail, Estel/RA et l’EVSM (Entreprise de voirie de Sidi Moussa) alors que la maîtrise d’œuvre est confiée au groupement de bureaux d’études publics composé de Setirail et Sidem, chargés du suivi des travaux, notamment en matière de respect de coût, de délais et des normes. La durée de réalisation de cette ligne est de 36 mois, avec une moyenne inférieure à 1 km par an. Selon les responsables du projet, la durée importante de réalisation du projet s’explique par la complexité des travaux de réalisation du tunnel qui sera situé sous la voie express Zéralda-Dar El-Beïda et les échangeurs près de l’aéroport. Le projet comprend également la réalisation d’une gare d’une surface totale de 1 355 m2. Cette gare sera composée de trois niveaux (sous-sol, entresol et rez-de-chaussée), avec deux escaliers fixes et deux autres mécaniques. Elle sera dotée d’une armature en verre, avec des équipements modernes, notamment la billetterie automatique, un système de télésurveillance et la sonorisation ainsi qu’un espace de repos et une cafétéria. Le projet de cette desserte ferroviaire est le huitième lancé, dans un programme qui comprend le lancement de 13 projets avant la fin 2013 avec un budget global de 362 milliards de dinars. Les cinq projets restants sont situés à Aïn Témouchent, Constantine, Tébessa et la banlieue d’Alger. Après l’achèvement de ces 13 projets, la longueur du réseau ferroviaire passera de 2 120 km à 39 919 km, selon le ministère des Transports.

R. L. / APS

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
64 queries in 0,140 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5