Alger : rançon de 300 millions contre un migrant subsaharien kidnappé

Alger : rançon de 300 millions contre un migrant subsaharien kidnappé

Hier, au tribunal de Dar El Beida Alger, une bande de malfaiteurs composée de trois suspects est présentée devant le juge pour répondre des faits de détention d’un migrant subsaharien et la demande d’une somme de 3 millions de dinars contre sa libération.

C’est la femme de la victime qui s’est présentée devant le commissariat de Bordj El Kiffan pour alerter de la disparition de son conjoint. Ce dernier n’a pas donné signe de vie depuis plusieurs heures. Elle dépose donc plainte contre des anonymes dont un “clandestin” qui l’avait contacté par téléphone. Ces derniers lui auraient exigé une rançon pour délivrer son mari.

Trafic de faux billets

Après le lancement d’une enquête judiciaire, il s’est avéré que les trois suspects ont planifié le kidnapping de la victime afin de se venger de lui à cause d’une affaire de trafic de faux billets.

La victime, qui a fait la connaissance des suspects via Facebook, a été localisée et contactée pour ensuite être leurrée et kidnappée dans une voiture qui va l’emmener vers un village dans les montagnes de Boumerdès.

Une fois sur les lieux, et après 24 heures de détention, les suspects contactent la femme de la victime et négocient avec elle le paiement d’une somme de 300 millions de centimes comme rançon.

Les versions de chaque partie sont différentes, la victime relate les détails de son kidnapping et nie son implication dans le trafic de faux billets. Elle dit avoir été forcée de monter en voiture par l’un des suspects qui le trompe en lui promettant d’aller lui chercher du travail.

Les mis en cause, quant à eux, soutiennent avoir contacté la victime pour des fins de conversion de dinar en devises, et que la victime les a escroqué. Selon eux, ils l’ont simplement attrapé pour le livrer aux forces de l’ordre.