Alger : des commerçants ferment boutique à l’arrivée des inspecteurs de la DCA

Alger : des commerçants ferment boutique à l’arrivée des inspecteurs de la DCA

Ce lundi, des agents de contrôle relevant de la Direction du Commerce ont procédé à une inspection de routine au niveau d’un boulevard commerçant de la commune de Kouba, à Alger. Intervenant pour enquêter sur la hausse subite du prix de l’eau minérale, c’est avec surprise que ces derniers découvrent que les commerces ont été fermés quelques instants avant leur arrivée.

Après la visite surprise d’inspecteurs, des grossistes en produits alimentaires ferment boutique à Alger

La sortie des inspecteurs de la brigade de contrôle et de lutte contre la fraude avait pour but le contrôle des factures d’achat chez divers grossistes en produits alimentaires de la zone de Kouba. Ayant reçu plusieurs plaintes concernant les prix élevés des bouteilles d’eau minérale, ces derniers ont entrepris une visite sur place pour relever le tarif d’achat et s’assurer que le règlement en vigueur en matière de prix est bien respecté.

À LIRE AUSSI : En pleine canicule, les prix des climatiseurs flambent en Algérie

Des entrepôts et des magasins de vente en gros à Alger, notamment à Kouba, ont ainsi fait l‘objet de contrôles inopinés. Dans le lot, certains commerçants ont refusé de leur présenter les factures de vente aux inspecteurs de contrôle. “Sans facture, il est impossible de connaître le vrai prix du produit… Il pourrait être impliqué dans la spéculation” déclare une inspectrice.

Pire encore, certains commerçants, ayant eu vent de la visite de la DCA, se sont empressés de fermer leurs rideaux pour éviter d’être perquisitionnés.

À la lumière de cette inspection, les éléments de la DCA ont relevé plusieurs infractions, dont le manque de facturation, l’affichage des prix inexistant et des soupçons de spéculation sur certains produits, notamment l’eau minérale.

“Nous allons revenir”

En réponse à la fermeture de certains commerces avant l’arrivée de l’équipe d’inspection, un élément de la DCA met en garde les propriétaires “Dans leurs têtes, le fait de fermer le magasin résout le problème. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que nous allons revenir demain, après-demain, dans un mois”.

À LIRE AUSSI : Aid el-Adha 2023 : spéculations, hausse des prix, … Les moutons à quels tarifs cette année ?

D’après la même source, la hausse subite des prix de certaines denrées alimentaires est dû à un gonflement volontaire des tarifs de la part de certains commerçants “Ces commerçants pensent que quand la demande sur un produit augmente, il faut augmenter le prix. C’est faux. Et ils savent très bien que ce n’est pas légal, sinon, ils n’auraient pas fermé à notre arrivée”.

“Lorsqu’un commerçant ferme son magasin au nez des inspecteurs, nous appelons ça “une entrave à l’exercice des agents contrôle”. Nous convoquerons le concerné par la suite et nous proposerons la fermeture du local pendant 60 jours” déclare un autre inspecteur.