Aïn El Beïda (Oran), la cité des 193-logements sans eau depuis quatre mois

Aïn El Beïda (Oran), la cité des 193-logements sans eau depuis quatre mois

economiseur-eau.jpgSans eau potable depuis quatre mois, les habitants de la cité des 193-Logements à Aïn El Beïda, à l’ouest de la ville d’Oran, lancent un SOS et menacent de recourir à des actions de protestation sur la voie publique si rien ne vient régler leur problème.

Cette menace intervient après toutes les promesses et les assurances du secrétaire général de la daïra et des responsables de la Société des eaux (Seor) et qui n’ont pas été tenues. «Ils nous ont promis que l’alimentation en eau allait être rétablie au plus tard mardi, mais rien n’a été fait.

Du coup, nous devons encore continuer à nous alimenter avec les camions-citernes dont les prix varient entre 1000 et 1400 dinars», confie un des habitants de la cité mandaté par ses voisins pour les représenter auprès des instances publiques. Un autre, très remonté, peste contre les autorités locales de la daïra d’Es-Senia :

«Ce que nous endurons depuis quatre mois est calculé et prémédité, car avant d’entamer des travaux sur le réseau AEP de notre quartier, l’eau coulait à flots de nos robinets. Mais, depuis qu’on a touché aux canalisations pour y raccorder la conduite qui alimente une cité limitrophe, nos robinets se sont asséchés.

C’est comme si on nous a pris notre eau pour la donner à l’autre cité.» Aussi, les résidents ne manquent pas de s’interroger sur l’utilité d’avoir des compteurs et de payer l’abonnement, s’ils doivent continuer à acheter leur eau au prix fort. Ils promettent d’entreprendre d’autres actions plus radicales si leur problème n’est pas résolu dans les plus brefs délais.

F. Ben