Ain Defla: L’ADE prépare la saison estivale

jeudi 21 mars 2019 à 15:33
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

L’Epic l’Algérienne des eaux de la wilaya de Aïn Defla commercialise l’AEP dans 21 communes sur les 36 que compte la wilaya. Elle fournit de l’eau au profit de 571 580 habitants sur une population de 899 000 âmes, soit un taux de couverture estimé à 64%.

Pour ce faire, en 2018, l’ADE a produit 51 millions de m3 à raison d’une production moyenne journalière de 140 000 m3. Selon le directeur de l’entreprise, M. Menaï Mohammed, qui a accordé un entretien aux représentants locaux de la presse nationale, au niveau du site du barrage Sidi- Ahmed Bentaïba d’Arrib, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, célébrée chaque année le 22 mars, l’objectif que s’est fixé l’entreprise est de «ne laisser aucun habitant sans eau courante».

Le responsable rappelle que l’ADE s’est installée dans un premier temps, au début des années 1980, au niveau régional puis dans les chefs-lieux de wilaya et s’est décentralisée au niveau des communes. Au niveau de la wilaya de Aïn Defla, l’entreprise dispose de 70 forages, 6 stations de traitement, 46 stations de pompage, 145 réservoirs, un réseau de transport de 590 km et un réseau de distribution d’un linéaire estimé à 730 km qui alimente 91 383 abonnés soit en moyenne 1/10e de la population de la wilaya dans 21 communes. L’entreprise emploie 858 agents dont 70 ingénieurs et techniciens. 47% de l’eau produite et distribuée provient des eaux de surface (barrages et retenues collinaires) et 53% sont puisés à partir des 145 forages.

Qu’en est-il des plages horaires de distribution de l’eau dans les foyers ? A la question, le directeur a fait savoir que 18% des abonnés ont de l’eau 24h/24, 80% ont de l’eau au quotidien mais à intervalles discontinus, et 2% ont de l’eau 1j/2. Cependant, Menaï Mohammed indique qu’un plan d’urgence est mis en œuvre et vise à améliorer la régularité de la distribution et l’augmentation des plages horaires. Ce plan d’urgence comprend la mise en service de la station de Djelida, la rénovation d’un tronçon de transport d’un linéaire de 3 km à Aïn Defla, la réhabilitation des réseaux de distribution de Sidi Bouabida, Tachta et El Abadia.

Par ailleurs, toujours dans le cadre de ce plan d’urgence, il est prévu l’alimentation des communes de Bathia, Belass et El Hassania à partir du barrage Ouled Melouk (Rouina), la retenue collinaire de Sidi Bouziane s’étant avérée insuffisante, et ce, au plus tard à la fin du mois d’avril prochain. Dans le cadre des préparatifs de la saison estivale et la croissance de la demande, le responsable indique que les capacités maximales de l’entreprise et de ses moyens seront mis en œuvre pour répondre à la demande. Pour ce faire, a-t-on indiqué, les travaux d’entretien des réseaux, de nettoyage et de chaulage des réservoirs sont en cours et seront achevés à la mi-avril. De plus, ajoute le chef de l’entreprise, il est prévu la mise à niveau des stocks des produits d’entretien et de traitement des eaux avec un redoublement des contrôles de qualité tout au long du circuit de distribution depuis la source jusqu’au robinet de l’abonné.

Simultanément, indique-t-on, on procède à l’entretien du parc roulant et à la réhabilitation des équipements défectueux pour pouvoir répondre à d’éventuels imprévus. Au vu de la naissance de nouveaux pôles urbains, à une dizaine de micro-entreprises de sous-traitance seront confiés des plans de charge pour les branchements au réseau de distribution, et dans ce cadre, 900 nouveaux branchements ont déjà été opérés. Qu’en est-il de la facturation des concessions d’eau aux abonnés, facturation parfois et même souvent controversée ? A ce sujet, le directeur a fait savoir que le mètre cube d’eau distribué coûte à l’entreprise 50 à 60 DA et revendu à 6 DA pour une première tranche jusqu’à 25 m3, 18 DA de 25 m3 et 34 DA le m3 pour une consommation de troisième tranche au-delà de 52 m3.

Dans le cadre de la facturation au forfait, il a été indiqué qu’en 2018, 6 000 compteurs ont été posés, et il est prévu 9 000 compteurs en 2019 qui seront posés gratuitement par l’entreprise. Cela permettra, ajoute le responsable, de diminuer le nombre de concessions au forfait de 23% à 15% des abonnés. Cependant , dans ce programme prometteur, le directeur de l’ADE de la wilaya de Aïn Defla fait savoir que le montant des créances impayées par les abonnés est exorbitant et freine ses ambitions, créances qui s’élèvent à plus de 80 milliards de centimes dont 66% chez l’habitant et 34% chez l’Etat.

Karim O.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
60 queries in 0,270 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5