Aid El Adha : le Ministère appelle au respect de l’hygiène et à l’utilisation de ‘Ndif’ 

Aid El Adha : le Ministère appelle au respect de l’hygiène et à l’utilisation de ‘Ndif’ 

À l’approche des célébrations de l’Aïd al-Adha, le Ministère de l’Environnement et des Énergies Renouvelables a lancé un appel à l’utilisation de l’application mobile “Ndif”. Développée en coordination avec l’Agence Nationale des Déchets et le Ministère de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire, cette application vise à signaler l’accumulation des déchets et les décharges sauvages.

Dans un communiqué publié ce samedi, le ministère a souligné l’importance de ce nouvel outil numérique pour améliorer l’efficacité de la collecte des déchets. Les citoyens sont encouragés à utiliser l’application pour signaler toute irrégularité dans le ramassage des ordures, en particulier durant les jours de l’Aïd où la production de déchets connaît un pic.

Le ministère a également rappelé l’importance de respecter les règles de gestion des déchets. Les citoyens doivent placer les ordures dans des conteneurs appropriés et éviter de mélanger les restes des sacrifices avec d’autres types de déchets. Il est crucial de jeter ces déchets avant le passage des camions de collecte afin de faciliter le travail des agents de propreté.

Aid El Adha 2024 : Préservation de l’environnement et sensibilisation

Outre l’utilisation de l’application “Ndif”, le Ministère de l’Environnement a mis l’accent sur plusieurs pratiques visant à préserver la propreté et l’hygiène publique pendant l’Aïd al-Adha. Il a notamment recommandé de saler les peaux des sacrifices pour réduire les mauvaises odeurs et conserver la qualité des peaux, permettant ainsi leur réutilisation future.

Le communiqué a également insisté sur les précautions à prendre lors de l’abattage des animaux. Il est conseillé de suivre des mesures d’hygiène personnelle, comme se laver les mains après tout contact avec les animaux ou les déchets. Le ministère a mis en garde contre les abattages sauvages dans les quartiers et les espaces publics, en raison des risques sanitaires et environnementaux. Il a encouragé les citoyens à utiliser les abattoirs publics agréés et à nettoyer soigneusement les sites de sacrifice pour éviter la propagation des maladies.

Pour accompagner ces recommandations, le ministère a lancé un programme de sensibilisation à destination de toutes les couches de la société. Des sorties de terrain sont organisées pour informer le public sur les bonnes pratiques de gestion des déchets liés aux sacrifices. Les imams sont également sollicités pour donner des prêches et des sermons dans les mosquées, incitant les fidèles à respecter l’environnement.

Enfin, des campagnes de nettoyage sont menées en collaboration avec les comités de quartiers, les associations et les scouts musulmans à travers tout le pays, dans le but de maintenir un environnement sain et propre pendant cette période festive.