« Agir pour Exister », le succès littéraire de Badis Diab

« Agir pour Exister », le succès littéraire de Badis Diab

Chaque rentrée littéraire voit éclore de nouvelles surprises, les nouveaux talents émergent et de nouveaux noms s’expriment. Cette année, c’est au tour de Badis Diab de créer la surprise.

Le jeune constantinois de 29 ans est l’une des figures les plus importantes de la sphère humanitaire depuis plusieurs années, à la tête de son organisation UNITY, il est présent et actif dans plus de 71 pays dans le monde.

Pourtant, c’est dans l’écriture que l’homme se révèle cette fois-ci à travers la publication de « Agir pour Exister » aux éditions Spinelle, il y retrace son parcours d’activiste social et nous donne une analyse particulièrement pointue et détaillée de la situation humanitaire internationale.
Le livre est déjà un succès.

Du Pakistan au Sénégal passant par la Palestine, la Colombie ou la Syrie, il n’y a pas une région du monde où Badis Diab n’a pas mis les pieds avec son organisation.
Ses activités humanitaires ont fait l’unanimité en seulement quelques années, et son influence sur le terrain continue sans cesse de s’étendre.

Actuellement au coeur d’une bataille de terrain qu’il mène en Afrique avec ses équipes contre la pandémie de la Covid 19, l’algérien a trouvé le temps de finaliser l’écriture de son premier ouvrage, « Agir pour Exister : Au service de l’action humanitaire » paru récemment aux éditions Spinelle (France).

Ce témoignage de 236 pages écrit en pleine pandémie de Coronavirus est une plongée exceptionnelle dans le parcours humanitaire de Badis Diab, de ses débuts dans l’entrepreneuriat à la découverte de la vocation humanitaire, il revient avec subtilité et humilité sur toutes les dimensions qui propulse à l’engagement social et humanitaire, il nous parle ainsi de l’Amour, la Compassion, l’Examen de Conscience, la Solidarité, l’Identité ou même la Religion.

Si nombreux sont les ouvrages qui traitent de la situation humanitaire internationale à travers des analyses seulement économique et géopolitique, Badis Diab a quant à lui décider d’étudier le sujet à travers sa dimension humaine en revenant sur l’origine même de l’engagement solidaire.

Un discours haletant dans lequel l’algérien mêle ses références historiques, intellectuelles et spirituelles, faisant référence aussi bien à l’Abbé Pierre et Soeur Emmanuelle qu’à Hazrat Inayat Khan ou Abu Hamid Al Ghazali, il nous transporte au fil des chapitres dans son univers qui l’a fait basculé à si jeune dans un engagement humanitaire pour le reste de sa vie.

Entres deux profondes analyses, il en profite pour parler de l’Algérie, de son amour profond pour sa patrie et des personnages qui l’ont fasciné, de son mentor intellectuel Abdelhamid Ibn Badis jusqu’à l’Émir Abdelkader, il n’hésite pas à placer son identité algérienne comme le coeur même de sa volonté de s’engager pour le bien commun.

Une expérience de lecture à la fois magnifique et profonde que Badis Diab nous offre, et dont le succès du livre est déjà au rendez-vous avec des chiffres de ventes qui le transporte vers un best-seller assuré.

Yasmina Hamed

Send this to a friend