Afghanistan : 43 personnes meurent dans des violences

Afghanistan : 43 personnes meurent dans des violences

photo_1251641910033-1-0.jpgAu moins 43 personnes, dont sept civils et un soldat afghan, ont péri dans des violences ce week-end dans diverses régions d’Afghanistan, tandis qu’un « nombre important d’insurgés » a été tué dans l’est, ont annoncé dimanche les autorités locales.

Dans la province de Takhar (nord), un enfant a été tué par l’explosion d’une bombe artisanale samedi au passage du véhicule dans lequel il se trouvait près de la ville de Rustaq, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Trois passagers du véhicule ont été blessés, ajoute le ministère.

Dans une explosion similaire samedi dans la province de Kandahar (sud), trois civils ont perdu la vie et trois autres ont été blessés dans leur voiture près de Jailan, selon le ministère.

Dans la même province, une bombe artisanale a explosé au passage d’un véhicule de police samedi, dans le district de Panjwayi, blessant deux policiers à bord et tuant trois civils qui se trouvaient à proximité, a déclaré à l’AFP le chef adjoint de la police provinciale, Fazal Mohammad Shirzad.

A Kandahar, la capitale provinciale éponyme, des hommes armés non identifiés ont tenté dimanche matin d’assassiner le directeur local des opérations de la Commission électorale indépendante (IEC), mais il a seulement été blessé, selon un porte-parole de l’IEC.

La Commission organise les élections et s’occupe du dépouillement des bulletins. Au moins onze de ses agents ont été assassinés ces derniers mois.

Des élections présidentielle et provinciales –que les talibans avaient appelé à boycotter– se sont déroulées le 20 août en Afghanistan.

Selon des résultats partiels, le président sortant Hamid Karzaï est en tête du scrutin.

Dans la province de Khost (est), une opération commune de la police et des armées afghane et américaine a entraîné samedi soir la mort de 35 talibans dans le district de Spera, près de la frontière pakistanaise, a affirmé le chef de la police provinciale, Abdul Qayum Bakizoï.

« Les forces de sécurité ont été déposées par hélicoptère sur la zone » où se trouvait un campement d’insurgés d’une dizaine de tentes, « et un soldat a été tué », a expliqué M. Bakizoï.

Dans la province voisine de Paktika, des soldats afghans et de l’Otan, soutenus par des hélicoptères, ont mené une opération pendant 24 heures de vendredi à samedi, tuant « un nombre important d’insurgés », selon un communiqué commun de l’Otan et du ministère afghan de la Défense, diffusé dimanche.

Au cours de l’opération menée dans le district montagneux d’Urgun, un bunker utilisé par le réseau Haqqani, une puissante organisation liée à Al-Qaïda, a été détruit et les forces de sécurité ont saisi « plusieurs pièces d’artillerie anti-aérienne, deux mitrailleuses lourdes », plusieurs armes légères et des munitions, précise le communiqué.

Les attaques des insurgés afghans, dont les talibans chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition internationale emmenée par les Etats-Unis, n’ont cessé de s’intensifier et s’étendre depuis deux ans.

Elles ont atteint ces derniers mois des niveaux record, faisant déjà de 2009 l’année la plus meurtrière, pour les civils comme pour les forces de sécurité, depuis l’arrivée en Afghanistan des forces internationales fin 2001.