Affaire El Boucher : Seconde audition de Kamel Chikhi

jeudi 15 novembre 2018 à 14:20
Source de l'article : Algerie360.com

L’accusé principal dans l’affaire de la cocaïne, Kamel Chikhi, connu sous le nom « Le Boucher », a donné de nouveaux éléments sur sa vie lors de sa deuxième audition devant le juge d’instruction du Tribunal de Sidi M’Hamed.

Kamel chikhi informe qu’il est « le plus jeune d’une fratrie de 7 membres. Son père est décédé en 1988 et sa mère en 1998.  Il habitait au domicile familial à Lakhdaria (Bouira). Son niveau scolaire ne dépasse pas la 3eannée Primaire. Il ne maîtrise que quelques rudiments de la langue arabe ». 

Il ajoute: « Très vite l’école m’a ennuyé et j’ai dû quitter les bancs de l’école »,« déjà à cette époque j’aidais mon frère aîné, Nacer, dans son travail de Boucher. Je m’occupais également de faire paître les moutons et brebis appartenant à ma famille »,« On rentrait le matin vers 7h. Puis je regagnais l’école». « Ce rythme a fait que je dormais en classe. J’ai fini par quitter », raconte kamel Chikhi.

L’accusé principale précise que sa famille s’était installée à Alger dès le début de la décennie noire: « Nous nous sommes installés dans une cité de la Police à la cité Les Annasser (Kouba). J’y ai vécu 2 mois »,« moi et mon frère Nacer avons loué un appartement à la cité Maya à Hussein Dey (Alger) »;« J’ai commencé à vendre de la viande dans les marchés populaires de Kouba et de Reghaia. Puis j’ai loué un local à la cité Maya, à Hussein Dey. J’y ai ouvert ma première Boucherie ». 

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,583 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5