Affaire du Badji Mokhtar III : le directeur de la gare maritime limogé

Affaire du Badji Mokhtar III : le directeur de la gare maritime limogé

La traversée du dernier navire acquis par Algérie Ferries n’est pas passée sans encombre. À son retour de Marseille, Le Badji Mokhtar III, a été témoin de ce qui a été qualifié de «grosse humiliation» pour les Algériens, par Tawfiq Khedim, député de l’émigration.

En effet, la traversée s’est faite dans des conditions lamentables, au niveau de toutes les étapes du voyage. Selon le député, les ennuis commencent avec les procédures douanières, et se poursuivent jusqu’à la récupération des véhicules.

Présent lors de la traversée, ce député n’a pas hésité a accusé Algérie Ferries, allant même jusqu’à menacer de recourir à la société Mondial Protection et à la Police aux frontières française (PAF).

Limogeage du directeur de la gare maritime

Accompagné par deux autres députés, en l’occurrence Abdelouahab Yagoubi et Brahim Dekhinat, Tawfiq Khedim s’est rendu aujourd’hui au port d’Alger, d’où il a pu confirmer que le directeur de la gare maritime du port d’Alger a été limogé.

En effet, c’est via une publication sur sa page Facebook que le député fait savoir que “le directeur de la gare maritime a été remplacé suite aux préoccupations que nous avons soulevées auprès des autorités compétentes après les  conditions dans lesquelles s’est faite la traversée Marseille-Algérie à bord du Badji Mokhtar le 6 novembre”.

Le député indique également qu’il avait pu rencontrer le nouveau directeur de la gare maritime du port d’Alger, et qu’ils ont pu se pencher sur plusieurs problèmes à régler afin de garantir les meilleures conditions d’accueil aux voyageurs.