Accidents routiers : 86 morts et plus de 2 800 blessés depuis le début du mois

jeudi 23 mai 2019 à 10:10
Source de l'article : Reporters.dz

Fayçal Djoudi

L’hécatombe routière ne connaît pas de répit durant ce mois. Bien au contraire. Le compteur macabre affiche 86 morts et plus de 2 800 blessés. 
Les services de la direction générale de la Protection civile ont enregistré, durant les quinze premiers jours du mois de Ramadhan, 86 décès et 
2 800 blessées suite à 2 525 accidents de la circulation, et 4 867 interventions sur le territoire national. Le nombre global de morts (86) a connu une hausse en 2019, par rapport à la même période de 2018, où il était de 73. Le nombre des blessés est également en hausse de 1,36 %. Le nombre le plus important d’accidents mortels a eu lieu dans la tranche horaire 12h-16h avec 35 accidents. 
Dans le détail, 72 hommes, 7 femmes et 7 enfants ont péri dans ces accidents, par rapport à la même période de 2018, un total de 68 hommes et 
5 enfants. Le nombre de personnes décédées a été enregistré dans 36 collisions (contre 27 en 2018), de 30 renversements (contre 15 en 2018) et de 23 personnes heurtées (contre 17 en 2018). Les wilayas les plus touchées par la mortalité sont Ouargla, avec 9 personnes décédées, M’sila 9, Constantine 5 et Batna 4.
Malheureusement, le «mal conduire» en Algérie est, en effet, très profond. Une certaine manière de conduire s’est, malheureusement, enracinée chez nombre de nos concitoyens, se souciant très peu du respect des règles de conduite. Encore une fois, ce mois de jeûne 2019 aura son lot de deuil.

Prudence et vigilance de rigueur
Le changement du rythme de vie pendant le mois de Ramadhan a des répercussions sur la circulation routière. Et, comme on le sait, l’Algérien est de nature nerveuse et certains automobilistes, en manque de nicotine ou de café, peuvent devenir de véritables dangers ambulants. En tout cas, cette hausse des victimes, survenue la première quinzaine de Ramadhan, fait craindre le pire pour le reste du mois. Déjà en temps normal, l’hécatombe routière est un fait constaté au quotidien à travers le territoire national, le fléau des accidents de la route prend des proportions encore plus alarmantes au courant de ce mois béni.

Sensibiliser… en vain
Durant le mois de Ramadhan dernier, les routes algériennes ont été particulièrement meurtrières avec plus de 300 morts, selon les bilans cumulés des différents services de sécurité. Vu ces chiffres, qui donnent froid dans le dos, les automobilistes et les chauffeurs de camions sont invités à être très vigilants en limitant la vitesse, en respectant le code de la route et en évitant les manœuvres dangereuses, dans un souci de préserver les vies humaines.
En dépit des campagnes de sensibilisation entreprises en vue d’arrêter l’hémorragie sur nos routes, ou du moins atténuer le phénomène, on constate une progression alarmante des accidents de la circulation. Les usagers de la route connaissent pourtant tous les dangers du non-respect du code et ses conséquences. Mais ils en feront toujours à leur tête. Malheureusement, très souvent les campagnes de sensibilisation n’ont aucun impact sur les Algériens et aucun message de prévention ou photo choc ne peut les impressionner.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,241 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5