Accidents de la route à Béjaïa: 4 morts en 20 jours

mardi 22 janvier 2019 à 10:21
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Par 

Les routes de la wilaya de Béjaïa font régulièrement l’actualité. Lorsqu’elles ne sont pas fermées suite à des manifestations, elles sont le théâtre d’accidents souvent mortels.

Depuis le 1er janvier à ce jour, les secours de la Protection civile sont intervenus 103 fois pour des accidents qui ont engendré 109 blessés et malheureusement quatre décédés sur les lieux. Ces dernières 24 heures, trois morts ont été enregistrés dans deux accidents qui se sont produits dimanche dernier. Suite à un dérrapage, un véhicule de type 205 a chutè dans un ravin au village Ighil Ouis, commune de Tizi N’Berber, faisant deux victimes, qui ont rendu l’âme sur place.

Sur les lieux, les services de la Gendarmerie nationale et de la Protection civile appuyés par la population ont repêché les corps sans vie des deux victimes, avant de les évacuer vers l’hôpital d’Aokas.
Un autre accident s’est produit, hier matin, au niveau de la RN26, au village Remila, commune de Sidi Aïch, où un piéton est retrouvé sans vie, après avoir été heurté par un automobiliste qui a pris la fuite. Il y a une semaine, un train a percuté mortellement un piéton à Ibachiren commune d’Oued Ghir.

Le (monoxyde de carbonne, ce tueur silencieux, n’a pas été en reste, puisque depuis le début de l’année, les sapeurs-pompiers sont intervenus plus de sept fois pour sauver in extremis six personnes et récupérer un mort.
Une femme et une fillette avaient été évacuées saines et sauves de la cité Edimco à Béjaïa. Les secours de la Protection civile ont dû intervenir quelques jours après, pour le transfert de la dépouille mortelle d’un jeune homme de 30 ans, retrouvé décédé, suite à une intoxication au monoxyde de carbone, émanant d’un chauffage à gaz butane, au niveau du village Boughiden, commune de Barbacha.

Il s’agit là de la première victime depuis le début de l’année 2019. Un homme de 66 ans a été sauvé au lieudit village Aourir dans la commune d’Akfadou.
Deux autres hommes âgés respectivement de 31 et 45 ans, ont failli aussi laisser la vie au centre-ville d’El Kseur n’eut été l’intervention rapide des pompiers. Ces derniers ont également épargné la vie d’une femme de 52 ans au lieudit village Guendouza dans la commune d’Akbou.
A noter enfin que la Route nationale a été fermée, hier, pour la deuxième journée consécutive au niveau de Oued Ghir par les mêmes citoyens qui revendiquaient l’amélioration de leur cadre de vie par le raccordement de leurs foyers, en gaz de ville et à la fibre optique et la réfection des routes menant à leurs demeures.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 1,061 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5