Accident à la raffinerie Sonatrach de Skikda : le bilan s’alourdit

Accident à la raffinerie Sonatrach de Skikda : le bilan s’alourdit

L’incident qui s’est produit, hier mardi, dans la raffinerie de Skikda n’était pas sans conséquences. Un travailleur est décédé ce mercredi des suites de ses blessures.

“Nous avons le regret d’annoncer le décès d’un travailleur des suite de ses blessures suite à l’accident qui s’est produit mardi à la raffinerie de Skikda”, annonce le Groupe Sonatrach sur sa page Facebook, soulignant que le travailleur comptait parmi les 9 blessés qui participaient à une opération de maintenance programmée au niveau de l’Unité de Reforming I”.

Peu de temps avant l’annonce du décès d’un des travailleurs de la station, Sonatrach avait indiqué dans un communiqué ,qu’une délégation, composée du Ministre de l’Energie et des Mines, du Président Directeur Général de SONATRACH et du Président de l’Autorité de Régulation des Hydrocarbures ainsi que des autorités locales, s’était déplacé  au niveau du lieu de l’incident afin d’examiner la situation de près et s’enquérir de l’état de santé des 9 travailleurs blessés

“Parmi ces derniers, six sont en bonne santé et ont pu regagner leurs domiciles sains et saufs. Trois d’entre eux font l’objet de soins médicaux au niveau des structures hospitalières dont un blessé atteint de brulures sérieuses et qui est évacué vers un hôpital universitaire à Alger”, précise le communiqué.

Ouverture d’une enquête

A l’issue de cette visite, des instructions ont été données pour diligenter une enquête technique afin d’identifier les causes de cet incident.

“Cet incident a été causé par la survenue d’une flamme incandescente au niveau d’une bride d’échangeur durant une opération de maintenance routinière programmée et ce, alors que l’unité Reforming I était à l’arrêt et inerte. Ce feu a été immédiatement maitrisé par les agents d’intervention”, rappelle le Groupe.

Cet incident n’a eu aucun impact sur les autres unités, note le communiqué, indiquant que “les opérations se déroulent de façon normale et n’a également aucune incidence sur le programme d’approvisionnement du marché national en produits pétroliers qui reste garanti”.