Abdelkader Malki ,L’UGTA n’a pas «échoué» à la tripartite

Abdelkader Malki ,L’UGTA n’a pas «échoué» à la tripartite

ugta.jpgInterrogé sur «l’échec social» de la dernière tripartite tenue fin septembre dernier, Abdelkader Malki, secrétaire national et porte parole de l’UGTA joint par nos soins, fera savoir que l’UGTA «espère parvenir à un accord avec ses partenaires (gouvernement et patronat) avant janvier 2012, date de la mise en application de l’augmentation du SNMG à 18 000 DA».

En effet, pour M. Malki il n’est pas question d’échec social, mais plutôt de report pour des raisons techniques de certains dossiers, à l’instar de celui des retraites. Aussi, il indiquera qu’outre certains points acquis durant cette rencontre gouvernement-patronat-syndicat, à l’instar de l’augmentation du SNMG, d’autres «ont été différés et vont faire l’objet d’étude par des groupes de travail issus de la tripartite qui seront installés demain au niveau du ministère du Travail». Et d’expliquer à ce propos que ces commissions étudieront les voies et les moyens adéquats qui permettent de parvenir aux augmentations des pensions de retraite. Par ailleurs, le secrétaire national de la Centrale syndicale rappellera que l’UGTA a tablé lors de cette réunion sur différentes actions à même d’améliorer le pouvoir d’achat des travailleurs et celui des retraités. Il s’agit essentiellement de l’augmentation du SNMG entre 18 000 et 20 000 DA, la revalorisation des pensions des retraités, la baisse de l’IRG, l’abrogation de l’article 87 bis et le pacte économique et social.

L. N. B.