A une semaine de l’Aid,Des mandats du couffin du Ramadhan n’ont pas été remis aux bénéficiaires

A une semaine de l’Aid,Des mandats du couffin du Ramadhan n’ont pas été remis aux bénéficiaires

couffin-du-ramadan.jpgLa plupart des bénéficiaires du couffin de Ramadhan dénoncent la lenteur de la remise des mandats. Quelques jours nous séparent de l’Aïd et ces gens nécessiteux n’ont pas encore reçu leur mandat dans le cadre du couffin de Ramadhan.

Chaque matin, ces familles se rendent à la poste dans l’espoir de retirer leur argent mais la déception est devenue quotidienne. Ce retard de la remise des mandats de payements est enregistré dans plusieurs communes d’Alger, notamment à Bologhine et Bab El-Oued.

La plupart des familles nécessiteuses de Bologhine se plaignent de ce retard en disant : «Ce problème existe depuis des années. D’autres communes ont eu leur argent en espèces durant la première semaine du mois et nous, nous attendons toujours. Nous avons demandé au vice-président de l’APC.

Ce dernier nous a dit qu’ils ont envoyé tous les mandats et il faut attendre jusqu’à ce que le facteur nous les ramène. A ce jour, nous n’avons pas reçu nos mandats».

A la poste de Bologhine, un des employés nous a confié : «L’opération du couffin de Ramadhan n’est pas encore prête. Nous n’avons envoyé pour l’instant aucun mandat de payement. Nous recevons toujours des familles nécessiteuses. Ces dernières viennent pour se renseigner».

D’autres familles qui ont emprunté de l’argent pour passer le mois ont affirmé : «Nous n’avons pas de quoi manger. Nous avons demandé à des proches de nous prêter de l’argent. Bien que la somme d’argent du couffin du Ramadhan soit insuffisante (4000 DA), nous n’avons même pas eu le minimum».

D’autre part, les bénéficiaires du couffin du Ramadhan de la commune de Bab El-Oued ne cessent d’aller à l’APC pour voir le P/APC de Bab El-Oued pour avoir une explication. D’après le secrétaire général de l’APC, «662 des bénéficiaires sur 1600 ont été payés le 2 et le 8 du mois courant et 974 vont être payés les jours qui viennent.

Nous avons commencé par les personnes handicapées, les familles sans salaire et les personnes qui travaillent dans le cadre du filet social». Notons qu’auparavant, les actions de solidarité se traduisaient sur le terrain par des dons de couffins comprenant divers aliments et produits alimentaires.

Une fois que la gestion de la distribution de ces couffins était devenue quelque peu compliquée, ces derniers on été remplacés par des chèques remis aux nécessiteux. Concernant la somme d’argent proposée, déclare le SG de l’APC de Bab El-Oued,

«auparavant l’APC donnait aux familles nécessiteuses un couffin bien rempli des produits alimentaires. L’année passée, on donnait 3000 DA et cette année la somme a augmenté de 1000 DA.

L’année prochaine nous comptons remettre les sommes en espèces au niveau de l’APC». Signalons que ce problème n’existe pas dans la commune de Bir Mourad Rais à Alger.

Au niveau de cette communes, les gens nécessiteux on eu leur somme d’argent au début du mois. Hebik Abdelhamid, le P/APC, nous a déclaré : «nous avons 1400 bénéficiaires du couffin de Ramadhan. Ces derniers ont reçu l’argent dès la première semaine du mois.

La somme d’argent remise à Bir Mourad Rais est estimée à 6000 DA. Les nécessiteux ont été payés en espèces au niveau de l’APC par le receveur communal. Nous avons encore une liste supplémentaire de 200 bénéficiaires, nous attendons seulement le feu vert de la wilaya».

Samia Omiri