A quelques jours de la tenue de la conférence du GN16 Des retouches et des mesures arrêtées

A quelques jours de la tenue de la conférence du GN16 Des retouches et des mesures arrêtées

b1 (2).jpgLes chantiers du LNG 16, qui ont coûté la bagatelle de 30 milliards de centimes, à la commune d’Oran enregistrent, un léger retard dû à plusieurs facteurs dont celui des dernières intempéries.

Aussi, la rénovation de l’éclairage public, la réfection des trottoirs mais également d’autres opérations d’embellissement, semblent encore un peu traîner. D’ailleurs, un apport budgétaire de 8 milliards de centimes a été opéré dernièrement pour permettre d’être prêts le jour «J».

A Oran ces derniers jours, c’est un peu donc, le branle-bas de combat pour les autorités locales. La ville qui aura l’honneur d’accueillir la 16ème conférence internationale du gaz naturel liquéfié, plus connu sous l’appellation de GNL 16, doit être rayonnante. Aussi, après les gros travaux, on s’affère ces deniers jours aux dernières retouches.

Parmi ces opérations de dernière minute, il y a celle qui consiste à l’éradication des sachets qui envahissent la ville et plus particulièrement les noirs.

Aussi, dans cette perspective, devraient être mobilisées, toutes les divisions techniques de l’APC ainsi que les secteurs urbains. Les clôtures érigées en fil de fer, lorsqu’elles agressent le paysage, seront carrément enlevées en plus du ramassage des bourses et autres déchets qui traînent dans la ville et ses alentours.

On s’attaquera bien sûr aux points noirs notamment les dépotoirs sauvages qui poussent un peu partout et plus particulièrement dans les cités.

L’éclairage public, l’un des points les plus sensibles concernant l’embellissement de la ville, ne devrait pas être en reste puisque le premier magistrat d’Oran, en l’occurrence le maire, aurait exigé un contrôle rigoureux de la part de ses adjoints et autres délégués sur cet aspect bien précis de l’éclairage.

D’ailleurs, toujours en ce qui concerne l’éclairage, plus de 70 panneaux directionnels lumineux sont installés sur la voie de circulation qui conduit du parc omnisport Ahmed Zabana jusqu’au Centre de conventions de Sonatrach.

Des dizaines d’autres sont également prévus dans d’autres endroits. Sur un autre registre, il y a également la poursuite de l’éradication des baraques se trouvant sur le site des Genêts et de l’opération d’installation des feux tricolores ainsi que la pose d’équipements neufs à l’image des bancs publics du square Port-Saïd.

Des espaces verts ont aussi vu le jour, notamment aux Castors et l’élagage d’arbres, se poursuit au niveau de l’ensemble des quartiers où ils existent. Par ailleurs, il faut savoir qu’une suspension momentanée des opérations d’exportation de déchets ferreux à partir du port d’Oran a été prise par le comité chargé des préparatifs du Congrès International du GNL 16.

C’est une mesure provisoire puisqu’elle s’étalera du 10 au 15 avril afin de permettre aux organisateurs de mieux aborder le séjour des invités étrangers dont beaucoup seront hébergés dans des bateaux hôtels qui accosteront sur les quais d’Oran le 15 avril prochain. Un peu plus d’une semaine, donc, est le délai qui reste pour être au rendez-vous avec l’histoire avec les Oranais.

Le défi devrait, en principe, être tenu, car les habitants en semblent être convaincus.

S.A.Tidjani