Il a ordonné à ses élus de rester à l’écoute des citoyens : Ould Abbès au four et au moulin

mardi 16 janvier 2018 à 9:18
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Il présidera d’autres rencontres régionales à partir de samedi prochain.

Le secrétaire général du FLN, Ould Abbès, reprendra au début de la semaine prochaine son bâton de pèlerin. Il continuera à présider d’autres rencontres régionales avec les élus de différentes wilayas. Avant-hier, il a pris une initiative, en ordonnant aux présidents des assemblées locales de rester à l’écoute des citoyens. «Les électeurs qui ont accordé leurs voix et leur confiance aux élus du FLN lors des dernières élections locales du 23 novembre dernier, ne doivent pas se sentir abandonnés et désabusés», indiquent les responsables du vieux parti. «Ould Abbès prend au sérieux sa démarche d’autant plus que les citoyens à travers le territoire national, se plaignaient à chaque fois des P/APC qui fuient leur journée de réception», confient-ils encore. Dans la majorité des communes la réception des citoyens se fait sur rendez-vous, ou après une demande déposée au préalable. Il faut noter que les présidents d’APC de la majorité des communes ne reçoivent pas les citoyens, bien que sur instruction du ministère de l’Intérieur, une journée de réception soit prévue pour chaque P/APC pour écouter les doléances des citoyens. Dans cette optique, «Ould Abbès chargera les membres du bureau politique de superviser et de suivre cette opération d’installation des bureaux d’accueil et d’écoute au niveau des APC», apprend-on encore. Dans cette instruction, «N° 1», adressée à tous les présidents des Assemblées populaires communales issus de son parti, plus de 655 au total sur les 1541 existantes, Ould-Abbès leur a recommandé «d’ouvrir, dans les plus brefs délais, des bureaux d’accueil pour recevoir les citoyens et prendre en charge leurs doléances et leurs préoccupations».
«Vous êtes tenus de trouver des solutions aux problèmes des citoyens, dans la mesure de ce que vos prérogatives vous confèrent le droit de faire, sinon, en coordination avec les autorités locales compétentes», a-t-il lancé à leur adresse. Cela s’inscrit dans le cadre des «engagements et promesses tenus envers le citoyen lors des dernières élections locales conformément aux directives de la direction nationale du parti, relatives à l’impératif de la prise en charge des doléances des citoyennes et citoyens à travers tout le territoire national». Dans cette même instruction, Ould Abbès sommera ses élus de «donner l’exemple et à traiter les citoyennes et les citoyens avec respect pour mériter la confiance qu’ils ont placée en vous, à l’occasion des dernières élections locales». Par ailleurs, le patron du vieux parti, Djamel Ould Abbès, multiplie, depuis quelque temps, des rencontres organiques aux niveaux national et régional avec ses élus. Pour nombre d’observateurs, à travers son activisme, le secrétaire général du FLN, tente d’ occuper la scène politique. Fort de sa position dominante dans les assemblées locales, il tente de faire des démonstrations de force. Et juste après la signature de la Charte sur le partenariat public-privé (PPP), il a essayé de prouver que «rien ne se fera sans le FLN, un parti-Etat, présidé par le président de la République», répète-t-il sans cesse. Bien qu’il ne dirige pas le gouvernement, le FLN, partie prenante de la coalition présidentielle, veut jouer le rôle de sentinelle et d’accompagnateur du gouvernement.

Par 

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
79 queries in 4,895 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5