7 Morts et 22 disparus

lundi 16 novembre 2009 à 5:05
Source de l'article :

1.jpgLes supporters de l’équipe nationale victimes de guet-apens au Caire

«Nous avons été jetés à la vindicte populaire par les policiers égyptiens»
«La cruauté a dépassé les limites»

7 morts et de nombreux blessés.Un bilan non définitif si l’on se réfère à diverses déclarations. Plus de 22 disparus. Nos femmes ont été déshabillées, dont une femme enceinte et une mère de famille.

Une jeune fille native d’Oran se trouve actuellement dans une cellule en Egypte. Un supporter a été brûlé vif, voilà à quoi ressemble la « fraternité » égyptienne.

Les supporters algériens ont vécu l’enfer au Caire, capitale de l’Egypte. Selon des témoignages recueillis, hier à l’Aéroport international d’Alger. Ils sont quelques 7 algériens qui ont trouvé la mort après la fin du match. Les victimes, témoignent les supporters, sont originaires 4 d’Alger, 2 de Chlef et 1 de Tizi Ouzou. De plus, vu l’ampleur de l’agression lâche et du complot ourdi le bilan pourrait être revu à la hausse.

D’autres sources parlent de 17 morts et de 25 pour certaines autres.
Alors que les blessés sont nombreux. « Dieu merci je suis vivant. Après ce que j’ai vécu, je n’ai jamais pensé rentrer en vie au pays», témoigne un jeune supporter non sans amertume Farouk Boujder, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ajoute que « nos femmes ont été déshabillées, dont une mère de famille.

Mêmes les femmes enceintes, les vieux n’ont pas été épargnés par la sauvagerie des « frères égyptiens ». « Ils nous disent que nous sommes frères, alors que la réalité est toute autre. Ce massacre est la preuve la plus palpable de la haine qu’ils vouent aux Algériens », poursuit ce jeune de Réghaïa.

Et de poursuivre qu’une jeune fille dénommée Maria originaire d’Oran se trouve actuellement dans une cellule de la police. Il demande l’intervention du président de la République pour la faire sortir de cette situation. Et ce n’est pas tout, puisque pas moins de 22 jeunes sont portés disparus. La sauvagerie égyptienne a atteint son paroxysme en brûlant vif un jeune supporter. Pas la peine de s’interroger sur les auteurs de cette barbarie qui ne dit pas son nom : Elle était l’oeuvre des supporters égyptiens et des forces de l’ordre de ce pays.

Un autre fan qui a vécu l’enfer a révélé que les supporters ont été tabassés, malmenés et brutalisés par les policiers. Ils ont été dépouillés de leurs biens entre autres portables et caméras, histoire de « détruire toutes les preuves les impliquant dans ces massacres on ne peut plus déplorables. «Nous nous sommes cloîtrés à l’intérieur du stade jusqu’à une heure tardive de la nuit pour être ensuite tabassés et laissés en proie à la haine des supporters égyptiens qui nous attendaient armés de toutes sortes de pierres et barres de fer.

Les joueurs, selon les mêmes fans, n’ont pas été épargnés. Et pour cause, ils étaient menacés avant même le début de la rencontre, notamment Karim Metmour qui a joué sous pression. Ces jeunes supporters n’ont pas omis de fustiger les responsables de la Télévision qui n’ont pas montré les images.

Heureusement disent-ils, que Canal plus est là pour montrer les images de la brutalité Egyptienne. « Il faut que nos responsables fassent quelque chose. Ils (les «Égyptiens) ont porté atteinte à notre dignité. C’est avant tout une question de dignité et rien d’autre », a crié, à qui veut l’entendre un supporter, devant, un groupe de jeunes qui s’apprêtent à prendre le vol vers le Soudan pour suivre le match du mercredi prochain.

Amokrane Hamiche

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
9 queries in 0,103 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5