600 délégués au 10e congrès national des Scouts musulmans algériens à Alger

600 délégués au 10e congrès national des Scouts musulmans algériens à Alger

scout_congres.jpgLe 10e congrès national des Scouts musulmans algériens (SMA) a débuté jeudi à Alger avec la participation de 600 délégués représentant

les différentes wilayas du pays. Le congrès dont les travaux se poursuivront jusqu’au 28 janvier planchera sur l’évaluation des réalisations du mouvement scout dans tous les domaines durant les cinq dernières années et l’élaboration de son prochain programme. Il sera question également lors de ce congrès auquel prendront part des représentants de plusieurs pays, notamment le Soudan, la Palestine, le Sahara Occidental, la Tunisie et la France, de renouveler la composante du commandement et de débattre du budget général. Le rôle du mouvement scout dans « l’encadrement et la structuration de la jeunesse » et les mesures à prendre pour trouver une solution aux différents défis sociaux auxquels elle fait face, notamment le chômage, seront également mis en exergue lors de ce rendez-vous.

Les participants à ce congrès auront aussi à débattre de l’importance de la promotion du rôle du mouvement scout en vue d’une prise en charge efficace

des problèmes de la jeunesse en les portant aux parties concernées en vue d’alléger les souffrances de cette catégorie et assurer son intégration dans la société.

Nourredine Benbraham plébiscité pour un nouveau mandant au commandement des SMA

ALGER – Le commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), Nourredine Benbraham, a été plébiscité jeudi pour un nouveau mandat (2011-2015). M. Benbraham a été plébiscité nouveau commandant des SMA lors de la séance d’ouverture des travaux du 10e congrès national des Scouts musulmans algériens (SMA) qui se tient jeudi à Alger, avec la participation de plus de 600 délégués, représentant les différentes wilayas du pays. Les participants à ce congrès, de deux jours, débattront essentiellement du « rôle du mouvement scout dans l’encadrement et la structuration de la jeunesse » et des « moyens de promouvoir le rôle du mouvement scout pour une meilleure prise en charge de la jeunesse, en soumettant ses problèmes aux parties concernées à même d’alléger les souffrances de cette catégorie de la société ».