58e biennale de Venise 2019: L’Algérie participe pour la première fois

mardi 19 mars 2019 à 9:40
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Par 

Ce sont 90 pays qui prennent part cette année à la 58ème Biennale de Venise 2019 qui aura lieu du 11 mai au 11 novembre 2019.

L’Algérie en fait partie et ce pour la première fois à l’instar du Ghana, de Madagascar et du Pakistan notamment. La partie algérienne, qui aura ainsi son propre pavillon, est présentée sous un thème qui sonne fort «Time to shine bright» (le temps pour briller). Les artistes algériens participants sont Zoubir Hellal comme commissaire d’expo, représentant aussi du Conseil national des arts algérien. Figurent sur cette liste les artistes algériens comme suit: Amina Zoubir, Oussama Tabti, Rachida Azdou et enfin Hamza Bounoua. Intitulé «Puisses-tu vivre à une époque intéressante» cette Biennale de Venise est organisée par Ralph Rugoff, directeur de la galerie Hayward à Londres.

L’exposition se développera du Pavillon central (Giardini) à l’Arsenal et comprendra 79 artistes du monde entier. «La liste compte 13 artistes d’origine africaine, dont Njideka Akunyili Crosby, Michael Armitage, Arthur Jafa, Kahlil Joseph, Tavares Strachan, Julie Mehretu, Zanele Muholi, Henry Taylor et Kemang Wa Lehulere.» peut -on lire sur la page Web de l’événement. La République dominicaine et la République du Kazakhstan participent pour la première fois à la Biennale Arte avec son propre pavillon national.

Dans un communiqué, le curateur Ralph Rugoff s’est demandé si «pour vivre dans une époque intéressante cela comprendrait des oeuvres reflétant les aspects précaires de la vie actuelle, y compris les différentes menaces pesant sur les traditions, institutions et relations essentielles de«l’après-guerre». Il reconnaîtra d’emblée que «l’art n’exerce pas ses forces dans le domaine de la politique. Par exemple, l’art ne peut endiguer la montée des mouvements nationalistes et des gouvernements autoritaires dans différentes parties du monde, ni atténuer le sort tragique des personnes déplacées à travers le monde (dont le nombre représente maintenant près de 1% de la population mondiale).»

Et de renchérir: «Mais de manière indirecte, l’art pourrait peut-être servir de guide pour savoir comment vivre et penser à une«époque intéressante». La 58e exposition internationale d’art n’aura pas de thème en soi, mais mettra en évidence une approche générale faite de l’art, et d’une vision de la fonction sociale de l’art une conception qui englobe à la fois le plaisir et la pensée critique.» et de préciser: «L’exposition mettra l’accent sur le travail d’artistes qui remettent en question les habitudes de pensée existantes et ouvrent nos lectures d’objets et d’images, de gestes et de situations.

Cet art découle d’une pratique consistant à entretenir de multiples perspectives: à garder à l’esprit des notions apparemment contradictoires et incompatibles et à jongler avec diverses manières de donner un sens au monde.
Les artistes qui pensent ainsi offrent des alternatives à la signification de prétendus faits en suggérant d’autres moyens de les relier et de les contextualiser.

Animés par une curiosité sans bornes et un esprit vif, leur travail nous incite à regarder de travers toutes les catégories, concepts et subjectivités indiscutables. Il nous invite à considérer de multiples alternatives et des points de vue inconnus, et à discerner comment l’ordre est devenu la présence simultanée de divers ordres.».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
12 queries in 0,167 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5