4e vague : “La situation est critique”, alerte le Pr Senhadji

4e vague : “La situation est critique”, alerte le Pr Senhadji

La situation sanitaire en Algérie commence à se détériorer. Les cas de contamination repartent à la hausse, après une accalmie qui n’a que très peu duré. Il s’agit sans nul doute d’une nouvelle vague, s’accordent à penser les spécialistes, qui redoutent aussi l’apparition de nouveaux variants.

Cette nouvelle flambée qui s’annonce a coïncidé avec l’apparition du variant Omicron, qui a déjà chamboulé les plans de bien des pays. En Algérie, aucun cas de contamination avec ce variant n’a été encore détecté pour le moment. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le Pr Senhadji aujourd’hui, le 1er décembre 2021.

4e vague : l’Algérie est officiellement dedans

Selon le Professeur Kamel Senhadji, le président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, il n’y a plus aucun doute à avoir, la flambée a déjà débuté. “La quatrième vague est officiellement entrée en Algérie”, a-t-il déclaré aujourd’hui au média Echourouk News.

Le même intervenant a affirmé que “la situation sanitaire est désormais critique à cause à cause de la multiplication des cas de contamination”. Pour rappel, selon les chiffres officiels, l’Algérie s’approche de la barre des 200 cas quotidiens, mais il n’est un secret pour personne qu’il ne s’agit pas de chiffres exacts, mais simplement d’un indicateur de l’avancée de la maladie.

Le professeur souligne enfin que “le nombre de contaminations enregistrées quotidiennement pourraient dépasser les 600 cas”. Toutefois, et selon le même intervenant “aucun cas du variant Omicron n’a été enregistré en Algérie”. Il est cependant très probable que ce variant apparaisse dans les prochains jours dans le pays, a soutenu pour sa part le Dr Derrar directeur de l’Institut Pasteur Algérie.