46e foire internationale d’Alger (FIA), Des dizaines d’exposants en moins 

46e foire internationale d’Alger (FIA), Des dizaines d’exposants en moins 

6_200_150 (1).jpgCe recul en nombre de participants pour cette édition en comparaison à 2012 est, selon les organisateurs, dû au fait qu’ils aient jeté leur dévolu sur les salons spécialisés qui se sont déroulés durant l’année en cours.

Le Palais des expositions des Pins-Maritimes ouvrira ses portes pour accueillir la 46e Foire internationale d’Alger (FIA) du 29 mai au 3 juin prochain. Vingt-cinq pays seront représentés par quelque 536 firmes étrangères qui prendront part à cet événement. La totalité de l’espace de l’exposition a été louée à cette occasion, soit une superficie de plus de 47 000 m2. Un recul en nombre de participants est enregistré par la Safex pour cette édition, en comparaison à 2012. La seule raison évoquée est que ces dizaines d’exposants, qui ont brillé par leur absence, ont d’ores et déjà jeté leur dévolu sur les salons spécialisés qui se sont déroulés durant l’année en cours. Ces entreprises, n’ont, de ce fait, pas jugé utile de prendre part à la FIA.

Les méfaits de la crise qui cible l’Occident auraient eu aussi vraisemblablement leur impact sur la décision de ces opérateurs qui ont fait l’impasse sur ce rendez-vous annuel. Les statistiques de la Safex présentées hier au cours d’une conférence de presse indiquent que 31% des exposants sont issus des partenariats créés entre les opérateurs économiques nationaux et leurs homologues étrangers lors des précédentes FIA.

Le secteur de l’énergie, de la chimie et de la pétrochimie regroupe plus de 10% des entreprises, l’agroalimentaire et les services, plus de 9%, alors que 8,45% activent dans les industries manufacturières. L’insigne d’invité d’honneur pour l’édition 2013 est décerné au Cameroun qui, sur une surface de 700 m2 au pavillon Saoura (S), a convaincu 51 exposants relevant des secteurs de l’énergie, des bois et dérivés, produits alimentaires et agroalimentaires, services, eau, bâtiment et travaux publics, artisanat et textiles, à venir étaler leurs produits à la Foire d’Alger. Présent à cette rencontre, Son Excellence, l’ambassadeur du Cameroun, a souligné que le volume des échanges entre l’Algérie et son pays devrait atteindre normalement 2 milliards de dollars. Cela peut être réalisé grâce à des accords dont celui que signeront les deux parties dans les jours à venir, portant sur la fourniture de gaz par l’Algérie. La 46e FIA est placée sous le signe du “renouveau économique” fondé sur l’entreprise. Une manière pour les organisateurs de vouer le rôle important que joue l’entreprise dans la croissance à travers la création d’emplois et de richesses.

Dans le communiqué de presse de la Safex, il est mentionné clairement que seuls les investissements dans les secteurs industriel et agricole sont à même de protéger le pays des méfaits des crises cycliques qui touchent de plein fouet l’économie mondiale. Le texte rédigé par la Safex met également l’accent sur l’indispensable bon management dont a besoin l’entreprise pour sa réussite. Le renouveau économique dont parlent les rédacteurs de ce communiqué devrait avoir comme fondement, selon eux, l’émergence d’un secteur privé qui nécessite une stratégie nationale consensuelle propre à lui afin de le considérer comme un acteur à part entière sur la scène économique du pays. Les 50 000 visiteurs attendus doivent noter que des matinées professionnelles, réservées exclusivement aux hommes d’affaires et autres opérateurs économiques, sont prévues les 30 mai, 1er et 2 juin entre 11 heures et 14 heures. Ce qui leur permettra de nouer des relations d’affaires qui aboutiront peut-être vers de véritables partenariats.

B. K