44,5% des cas de décès enregistrés en 2007 en Algérie dus aux cardiopathies

44,5% des cas de décès enregistrés en 2007 en Algérie dus aux cardiopathies

officielle.jpg44,5% des cas de décès enregistrés en 2007 en Algérie étaient dus aux cardiopathies, a déclaré M. Djamel Eddine Nibouche, Chef du Service Cardiologie à l’Hôpital d’Hussein Dey (Alger).

Une étude effectuée en 2007 dans 11 wilayas a révélé que les cardiopathies constituaient la première cause de mortalité (44,5%) suivies de l’hypertension artérielle (30%) et du diabète (entre 7% et 10%), a indiqué M. Nibouche lors d’une rencontre régionale sur les cardiopathies animée par des experts algériens, marocains et français.

Cette rencontre, a estimé M. Nibouche, constitue un espace d’échange d’expériences et de connaissances concernant les derniers développements en matière de traitement et de prévention des cardiopathies. L’hypertension artérielle et l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang causent l’obstruction des vaisseaux, a-t-il ajouté, soulignant l’importance du dépistage précoce.

De leur coté, les intervenants à cette rencontre qui a vu la participation de quelque 200 participants venus des différents établissements hospitaliers nationaux ont plaidé en faveur d’actions de sensibilisation précisant que les principales causes d’atteinte des maladies du coeur consistaient en une consommation excessive du sel et du sucre ainsi qu’une alimentation malsaine.

Ils ont également passé en revue les différents traitements à la lumière des derniers développements survenus aux niveaux régional et international