43e Eucoco: Solidarité appuyée avec le peuple sahraoui et son droit à l’autodétermination

dimanche 18 novembre 2018 à 22:07
Source de l'article : Radioalgerie.dz

Plusieurs parlementaires européens et africains ont réaffirmé leur solidarité avec le peuple sahraoui et son droit à l’autodétermination, lors des travaux de la 43e Conférence de soutien et de solidarité (Eucoco 2018), qui se sont achevés samedi soir à Madrid.

La conférence de deux jours à laquelle ont participé plus de 300 personnes, sous le slogan: « Pour l’indépendance du Sahara Occidental. La responsabilité de l’Espagne et de l’Europe dans la solution », a réitéré la nécessité de renforcer les liens entre le mouvement de solidarité et les différents intergroupes parlementaires afin d' »encourager les rencontres et les actions internationales, pour lutter contre l’inclusion du Sahara Occidental dans le champ d’application des accords commerciaux UE-Maroc », dénonçant le « pillage continu » des ressources naturelles sahraouies par des sociétés européennes.

La délégation parlementaire algérienne conduite par le président de la Commission des Affaires étrangères, de la coopération et de la communauté à l’Assemblée populaire nationale (APN), Abdelhamid Si Afif, a annoncé à cette occasion l’organisation d’une conférence parlementaire internationale en solidarité avec le peuple sahraoui à Alger, début de l’année 2019.

L’Algérie a préconisé, la mise en place d’ »un plan de travail cohérent » dans le cadre du réseau international parlementaire visant notamment « la médiatisation (de la lutte du peuple sahraoui) dans les pays dont la position est négative envers la cause sahraouie ».

Pour sa part, la députée suédoise Lotta Johnson, qui a participé à ce grand rassemblement, a exprimé encore une fois, sa solidarité avec la question du Sahara occidental, appelant tous les députés suédois, toutes formations politiques confondues, à ne pas adopter l’Accord de pêche entre l’Union européenne (UE) et l’occupant marocain, qui inclut les territoires et les eaux territoriales sahraouis.

Elle a, par ailleurs, souligné la nécessité de renforcer les relations entre les corps législatifs suédois et sahraouis.

L’avocat français du Front Polisario, Gilles Devers a, quant à lui, rappelé que conformément au droit international, il n’existe aucun accord européen commercial avec le Maroc qui s’applique sur le territoire du Sahara occidental occupé, dénonçant « un crime de colonisation commis par la France et l’Espagne ».

Un représentant du parti communiste portugais a, de son côté, appelé à l’intensification des efforts au niveau de l’Union européenne pour mettre fin à la prolongation de l’accord et à l’application des arrêts de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE).

Coté africain, le Premier secrétaire politique à l’ambassade de l’Afrique du Sud à Alger, Mzi Botha, a déclaré que son pays continuerait à soutenir la cause sahraouie, et œuvrera à ce que tout le continent soit libre et indépendant, soulignant le travail important que fournit la diplomatie sud-africaine au sein de l’UA pour la résolution du conflit sahraoui qui dure depuis plus de 40 ans.

L’Ambassadeur du Mozambique en Espagne, Jose Antonio Alberto Matsinha, a lui aussi affiché la solidarité de son pays avec le peuple sahraoui, soulignant les relations distinguées entre les deux pays.

La 43e Conférence de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco 2018), a pris fin samedi après deux jours de travaux.

Ce rendez-vous annuel, organisé régulièrement depuis 1976 dans différentes villes européennes, coïncide avec le 43e anniversaire de la signature de la Déclaration de Madrid (14 novembre 1975), qui avait ouvert la voie à l’invasion marocaine des territoires sahraouis. APS

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,531 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5