39e mardi: Rejet massif de l’élection présidentielle en ce 3e jour de campagne

  Pendant que des milliers de citoyens sont descendus dans les rues pour rejeter pour la énième fois l’élection présidentielle programmée pour le 12 décembre, les prétendants au palais d’El Mouradia s’attachent à leurs programmes de campagne et enchaînent pour le 3e jour des meetings électoraux dans diverses wilayas du pays.  

Plus tôt cet après-midi le général de corps d’armée, Ahmed Gaid Salah, Chef d’Etat-major en vantant les marches pro-élection et en soutien à l’institution militaire a « admiré » la détermination populaire à vouloir « aller aux urnes » le 12 prochain. Pendant que l’homme militaire prononçait son discours des milliers d’Algériens étaient dans les rues de diverses wilayas pour rejeter pour la énième fois le rendez-vous électoral auquel s’attache le pouvoir sous prétexte que le peuple en a décidé ainsi.

Les rues donné l’écho d’une toute autre réalité. Les contestataires des divers régions du pays ont d’une seule voix rejeter le scrutin du 12 décembre  » pas de vote avec la bande » ont scandé les manifestants.

A la wilaya d’El Oued,Un activiste a interrompu un meeting électoral animé par le candidat à la présidentielle , Ali Benflis. L’activiste a reproché à Benflis le fait de vouloir aller vers des élections massivement rejetées par le peuple  » ces élections sont supervisées par la bande, vous donnez de la légitimité à Gaid Salah » a-t-il scandé, en ajoutant « vous êtes contre le peuple, vous êtes avec la bande ».

Le Hirak continue a affirmé que la majorité du peuple refuse l’échéance électorale,