32e acte de révolution pacifique : Les Algériens rejettent la présidentielle avec la « Issaba »

Nouveau vendredi, nouvelles manifestations populaires à Alger et dans plusieurs wilayas du pays. Face à l’entêtement du système à imposer une élection présidentielle sans l’accord des algériens, ces derniers répondent par le maintien de la mobilisation. Leurs armes : le pacifisme, la patience et la détermination.

Les rues de plusieurs wilayas ont renoué avec la mobilisation des grands jours, rappelant les marches massives des premières semaines du Hirak. Des centaines de milliers de manifestants, ont défilé dans les principales rues des villes du pays.

« Ni Teboune, ni Benflis, le peuple est le raïs », « Makanch intikhabate ya issbate », « Etat civil et non militaire », « Libérerez les détenus du hirak », sont les principaux slogans scandés par les manifestants qui s’en sont pris au pouvoir, et rejeté l’élection présidentielle du 12 décembre.

La mobilisation de ce 32e vendredi reflète la détermination du peuple à ne pas abandonner cette révolution pacifique unique au monde.

Massin.A