27e vendredi de la révolution pacifique à Oran

Des milliers d’oranais sont descendus dans la rue pour réitérer leur refus de la feuille de route du pouvoir et leur détermination à imposer leur propre volonté conformément aux articles 7 et 8 de la Constitution.

Les Oranais continuent de s’opposer à tout dialogue avec un pouvoir conduit par Karim Younes, et restent fermes sur leurs revendications.