22e marche des étudiants pour le départ de tout le système : «Le peuple ne veut pas d’un pouvoir militaire à nouveau»

Des centaines d’étudiants ont marché depuis ce matin, et pour le 22e mardi consécutif, à Alger, pour exiger le départ de tout le système, mais aussi réclamer «Un Etat civil et non militaire».

Les manifestants, appuyés par des citoyens de passage, de vieilles dames et des messieurs âgés habitants le centre de la capitale, ont en effet entamé leur marche, vers 10h30, de la Place des martyrs, en passant par la place l’Emir Abdelkader, la Grande Poste, le boulevard colonel Amirouche, pour enfin aboutir à la Rue Didouche Mourad.


Infatigables et toujours aussi résignés comme lors du début des manifestations, les étudiants ont réclamé l’«indépendance», et ont scandé plusieurs autres slogans à l’exemple de «le peuple ne veut d’un pouvoir militaire à nouveau», «on veut construire une République, un Etat civil et non militaire», et «vous n’allez pas nous avoir avec le football, nous avons des détenus à libérer».

A signaler que comme vendredi passé, les forces de police n’ont procédé à aucune interpellation, de même qu’elles n’ont pas tenté d’empêcher la manifestation des étudiants.