Goudjil :  » L’Algérie n’accepte aucune ingérence dans ses affaires internes »

Goudjil :  » L’Algérie n’accepte aucune ingérence dans ses affaires internes »

Le président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil, est revenu sur plusieurs sujets du moment, lors d’une séance plénière qui l’a présidée aujourd’hui le 28 décembre.

Le président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil, a déclaré qu’il existe aujourd’hui des risques à toutes les frontières du pays et que des précautions doivent être prises.

« La chose qui était cachée est révélée au grand jour aujourd’hui », a déclaré le même responsable lors d’une réunion publique du Conseil lundi.

Le Président par intérim de l’Assemblée nationale a ajouté : « Il y a des intrigues de l’Europe et de l’extérieur de l’Europe, qui rôdent en Algérie, et nous savons qui est derrière elle. »

À cet égard, il a affirmé que les menaces et complots ourdis contre l’Algérie ne changeront en rien ses positions vis-à-vis des causes justes de par le monde.

Salah Goudjil a rappelé dans ce sens, le refus de l’Algérie de s’ingérer dans les affaires internes des pays tout autant qu’elle n’accepte aucune ingérence dans ses affaires internes ».

 

Pour conclure, Salah Goudjil a ajouté : « L’année prochaine, nous aurons des défis et des difficultés, et nous et le peuple algérien sommes prêts à y faire face et à construire un nouvel état de générations et de tous. » Précisant à cet égard que la construction d’une nouvelle république prend des années.