ENTRETIEN – Mohamed Allaoua : « Ma nouvelle chanson est en rapport avec le Hirak »

ENTRETIEN – Mohamed Allaoua : « Ma nouvelle chanson est en rapport avec le Hirak »

Algérie — Le 27 novembre dernier, la star de la chanson algérienne d’expression kabyle Mohamed Allaoua a mis en ligne un nouveau morceau intitulé « El 3issaba ».

Un titre qui fait allusion aux morosités du quotidien, mépris des élites, chômage de masse et le mal-être de la jeunesse algérienne, chanté avec style particulier et caractéristique de sa carrière.

Dans cet entretien accordé à Algérie360, Mohamed Allaoua revient sur plusieurs sujets du moment, notamment son clip « El 3issaba », qui vient tout juste de sortir, ainsi que sur son nouvel album qui sera produit prochainement.

Mohamed Allaoua signe son retour, avec un nouveau single qui vient tout juste de sortir, qu’avez-vous à nous dire à propos de ce dernier ? Et pourquoi El Aissaba ?

Le titre est un sujet d’actualité, en rapport avec le mouvement populaire algérien (Hirak), en lien avec la politique et l’économie du pays ainsi que la situation actuelle que vit l’Algérie.

Le pays traverse une période assez difficile caractérisée par la crise sanitaire, économique et même politique. Quel en est votre constat ?

Nous vivons une crise sanitaire mondiale, un constat malheureusement dramatique pour tout le monde, aussi bien en Algérie, qu’en France et partout ailleurs.

Pour cela qu’il est important de se soutenir, s’entraider, de faire preuve de bienveillance les uns les autres.

Ce single est-il un avant-goût de votre futur album ?

Oui, plusieurs thèmes seront abordés dans cet album, le 5 décembre sera l’occasion de découvrir mes nouveaux titres.

Votre nouvel album est annoncé depuis quelque temps, quand est-ce qu’il sera sur les étals ?

La sortie se fera le 5 décembre prochain, l’album sera disponible sur toutes les plateformes digitales et numériques (spotify, itunes, youtube) puis également en support physique CD.

Vous avez déjà le titre de l’album en tête ?

Bien entendu, le Titre de l’Album sera en référence à mon titre sorti le 10 février dernier : MI AMOR.

Pouvez-vous nous en parler un peu plus sur les thèmes abordés et les orientations musicales de votre nouveau produit ?

Un album très éclectique, des styles variés, beaucoup de sonorités familières, un album qui reflètera nos richesses musicales en Algérie.

Combien de chansons seront mises dans votre nouveau produit, avec les titres si c’est possible ?

Il y aura 9 titres dans cet album, Mi amor, L3issaba, Lghorba, Astehz-im, Le3lam, Attan n Tayri-m, Ruh a ruh, Chali chali, tileli.

Vous prévoyez certainement une tournée promotionnelle ?

La crise sanitaire fait que malheureusement nous avons dû stopper toutes les dates en programmation. J’espère pouvoir remonter sur scène prochainement et croyez-moi, mon équipe travaille dur pour organiser, programmer, et anticiper la prochaine tournée inch’Allah.

Parlons de la scène, votre dernier concert prévu au Zénith de Paris a été annulé à cause de l’épidémie de coronavirus (COVID-19), pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Le Zénith est reprogrammé pour janvier 2022.

Sinon, des spectacles en Algérie ?

Une programmation en Algérie ? Qui ne se souhaite pas de chanter devant les siens et dans son propre pays ? Mais pour le moment rien n’est encore programmé, on fera tout pour montrer sur scène à travers le pays.

En 2019, vous avez vécu un moment intense avec feu Idir et Ait Menguellet. Parlez-nous de cette expérience notamment avec Idir, qui nous a récemment quittés ?

1.2.3 KABYLIE, l’Événement qui restera à jamais gravé dans ma mémoire, entouré par mes deux grands maitres, Idir et Lounis Ait Menguellet.

Un mot sur votre idole Idir qui nous a récemment quittés ?

Quel privilège de pouvoir d’avoir pu partager cette scène internationale mondialement connue aux côtés d’IDIR, puis de partager de nombreux moments hors cadre professionnel.

Un Homme de valeurs, d’un humour raffiné, sensible, clairvoyant, accessible… la liste est longue, vous savez !! Quant à l’artiste… Il n’est plus à présenter, un artiste à dimension internationale. Respect !

Un dernier mot ?

Dans un premier temps, merci à chérif et à Algerie360 pour cet entretien, un grand merci à mon public, toujours présent, merci de leur fidélité, (j’attends avec impatience vos retours après la sortie de Mi Amor le 5 décembre inch’Allah sur mes réseaux sociaux facebook, instagram, youtube ).

Un grand Merci  à la production Futuryal et Alliche Évents, et à toute l’équipe qui m’entoure ! Je souhaiterais terminer cet entretien avec une profonde pensée pour le peuple qui traverse une période difficile et aux familles victimes de cette pandémie du Covid-19.

Entretien réalisé par CHERIF LAIB