France : Un homme poursuivi en justice pour avoir traité Darmanin de « violeur » 

France : Un homme poursuivi en justice pour avoir traité Darmanin de « violeur » 

Cent quarante (140) heures de travaux d’intérêt général ont été requis ce lundi, 23 novembre, à Rouen en France, contre un homme qui a reconnu avoir traité le Ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, de « sale violeur ».

La substitut du procureur, Aurélie Viguier, a requis 140 heures de travaux d’intérêt général avec exécution dans un délai de 18 mois et trois mois de prison en cas d’inexécution à l’encontre d’un homme qui a reconnu avoir traité le Ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, de « sale violeur », le 26 juillet dernier lors d’une cérémonie d’hommage à Saint-Étienne-du-Rouvray, rapporte le journal français Le Figaro.

Pour la magistrate, « dire à une personne qu’elle est un violeur est un outrage, il y a une certaine agressivité dans les termes employés ». Selon elle, « cet homme était venu pour outrager le Ministre, et ne se trouvait pas là par hasard ».

Pour sa part, le prévenu, poursuivi pour outrage, a reconnu les faits retenus contre lui et a affirmé qu’ « il ne savait pas pourquoi il avait crié » et que « ce n’était pas prévu à l’avance ». Par ailleurs, son avocate, Chloé Chalot, a estimé que « le ministère public a porté atteinte à ses libertés fondamentales ».

Pour précision, « Gérald Darmanin fait l’objet, depuis 2017, d’une plainte pour viol. Ce dernier affirme qu’il s’agissait d’une relation librement consentie. Classée sans suite dans un premier temps, la procédure a été relancée par la cour d’appel de Paris qui a demandé, début juin, de nouvelles investigations », a souligné la même source.

Rédaction d’Algérie 360.