L’Algérie élue membre du Comité sur l’assistance aux victimes des mines antipersonnel

L’Algérie élue membre du Comité sur l’assistance aux victimes des mines antipersonnel

L’Algérie a été élue, ce samedi, 21 novembre, membre du Comité sur l’assistance aux victimes des mines antipersonnel pour un mandat de deux (2) ans, rapporte l’Agence officielle.

L’Algérie a été élue, à l’unanimité, en tant que membre du Comité sur l’assistance aux victimes des mines antipersonnel, ce samedi, 21 novembre, au cours des travaux de la 18ᵉ Assemblées des États parties à la convention d’interdiction des mines antipersonnel.

En effet, cette élection témoigne du « rôle pionnier de l’Algérie dans la lutte contre les mines antipersonnel et la prise en charge des victimes datant de la guerre de libération nationale ».

Rappelons que « le rôle du Comité est de soutenir les États parties dans les efforts qu’ils déploient, au niveau national, en présentant des conclusions et des recommandations, notamment sur les progrès et les réalisations enregistrées et sur les difficultés à régler, afin de renforcer l’assistance aux victimes ».

La Convention sur l’interdiction de l’emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel a été ouverte à la signature en 1997, depuis, 164 pays y ont adhéré. En Algérie, cette convention est entrée en vigueur en 2002.

Rédaction d’Algérie 360.

Send this to a friend