Coronavirus Algérie : Des responsables s’expriment sur l’acquisition du vaccin anti-Covid-19

Coronavirus Algérie : Des responsables s’expriment sur l’acquisition du vaccin anti-Covid-19

L’acquisition de l’Algérie du vaccin contre le Covid-19 obéirait à un processus qui serait appliqué à l’ensemble des vaccins.

Selon la directrice des approvisionnements au niveau de l’Institut Pasteur, Mme Semaï, 100 millions de doses seront disponibles d’ici la fin de l’année en cours, et l’Algérie s’approvisionnera en dose du vaccin contre le Covid-19 selon un processus qui est appliqué à l’ensemble des vaccins.

“Comme pour tout vaccin, il faut une validation de la part du comité technique ensuite le ministère de la Santé devra arrêter les quantités à commander en fonction de la population à vacciner : Est-ce qu’il sera destiné à tout le monde ou réservé aux populations vulnérables ? Toutes ces questions doivent être arrêtées par le ministère de la Santé après consultation du Comité national de vaccination”, a-t-elle déclaré.

Par ailleurs, concernant la quantité des doses que l’Algérie pourra se procurer, Mme Semaï a affirmé que “en quantités, rien ne sera disponible dans un premier temps. La quantité ne sera disponible chez aucun fournisseur parce que nous sommes sur des millions de doses. Il ne faut pas espérer les avoir tout de suite chez un seul fournisseur. Il faudra arrêter un programme d’approvisionnement, mais il faudra surtout aussi que le Comité scientifique tranche sur la question du vaccin à acquérir”, a confié la responsable.

Toutefois, d’après elle, le choix du fournisseur du vaccin dépendra du Comité national de vaccination. “Tout cela devra être arrêté par le Comité national de vaccination, celui dédié aux grippes et maladies respiratoires en plus du Comité scientifique chargé du suivi du coronavirus. La disponibilité du vaccin, c’est la dernière étape”.

De son côté, le Directeur de l’Institut Pasteur d’Algérie, le Dr. Fawzi Derrar, a précisé que “nous n’allons pas vacciner toute la population, mais uniquement les cas jugés graves, sachant que 80% des cas confirmés ne sont pas grave tandis que seulement 20% sont en réanimation ou bien décédés”

Pour rappel, le laboratoire Pfizer a annoncé avoir élaboré, en association avec BioNtech, un vaccin contre le Covid-19, efficace à hauteur de 90%. “Plus de huit mois après le début de la pire pandémie en plus d’un siècle, nous pensons que cette étape représente un pas en avant significatif pour le monde dans notre bataille contre le Covid-19”, a fait savoir son premier responsable.

Rédaction d’Algérie360.