Feux de forêt : Bengrina n’écarte pas la thèse « du complot »

Feux de forêt : Bengrina n’écarte pas la thèse « du complot »

Le président du mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina a réagi ce samedi à la série des feux de forêt déclenchés simultanément, hier vendredi, dans plusieurs wilayas du pays.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, Bengrina n’a pas écarté la possibilité d’un complot. « Nous n’écartons pas que les feux de forêt sont une partie d’un complot de certaines parties qui se nourrissent des crises et des perturbations », lit-on dans le communiqué.

Il s’agirait également selon le leader du mouvement El Bina de parties « qui refusent que l’Algérie passe à la stabilité, et le retour à la légitimité populaire, et qui refusent les positions honorables et fixes de l’Algérie, qui n’admet aucune atteinte à sa souveraineté ».

Bengrina évoque également « la politique de la terre brulée que le peuple algérien connait parfaitement », notamment si ces feux ont été « l’œuvre de quelqu’un ». Face à cette situation, « le mouvement El Bina appelle le peuple algérien à plus de vigilance », ajoute encore le communiqué.

Le mouvement a également lancé un appel à « toutes les forces nationales à consolider le Front national face aux défis et risques internes et régionaux ». Il a également souligné que « le gouvernement est responsable de la stabilité du pays et de la sécurité des personnes et de leurs biens », tout en appelant à « des mesures urgentes commençant par une enquête approfondie ».

Merzouk.A