Coronavirus Algérie : Pertes colossales pour les entreprises du secteur énergétique

Coronavirus Algérie : Pertes colossales pour les entreprises du secteur énergétique

Selon un bilan du ministère de l’Énergie, rendu public lundi à l’occasion d’une réunion avec les directeurs des wilayas, les entreprises du secteur énergétique ont enregistré des pertes colossales à cause de l’épidémie du coronavirus.

Avec une baisse de 41%, le manque à gagner du groupe national des Hydrocarbures Sonatrach est estimé à 10 milliards de dollars jusqu’à fin septembre 2020 par rapport à la même période en 2019 à cause de la pandémie de coronavirus.

Pour Sonelgaz, le même bilan a fait état de 18,7 mds de DA de pertes dues à la baisse de la consommation en raison de la réduction de l’activité économique et l’augmentation des créances de la SADEG, durant la même période.

L’entreprise Naftal a été également touchée par la COVID-19 avec un manque à gagner estimé à 41 mds de DA durant la même période de comparaison.

De même, la filiale de Sonatrach spécialisée dans le transport aérien, Tassili Airlines, a enregistré un manque à gagner de 1,5 mds DA.

Les entreprises du secteur énergétique ont été confrontées au ralentissement de l’activité économique mondiale et à la réduction des effectifs dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du virus.

Face à cette situation, il a été décidé de procéder à des mesures urgentes pour atténuer cette crise sanitaire et financière, dont la réduction du budget d’investissement des deux groupes (Sonatrach et Sonelgaz) pour économiser un montant de 150 milliards DA, relève le ministère.

Dans le cadre de la feuille de route de développement du secteur, il a été envisagé aussi la réorganisation de Sonatrach et Sonelgaz, de manière à permettre la concentration des deux compagnies sur leurs métiers de base, de moderniser les systèmes de gestion et d’information et d’optimiser les coûts d’exploitation et d’investissements.

L’autre objectif fixé est celui de réduire, de 17%, le budget de fonctionnement des deux entreprises publiques, soit d’un montant total de 182 mds de DA, selon les chiffres avancés par le ministère.

Rédaction d’Algerie360

 

Send this to a friend