Conseil des ministres : L’importation des véhicules de moins de trois ans, au menu

Conseil des ministres : L’importation des véhicules de moins de trois ans, au menu

Le conseil des ministres prévu pour ce dimanche 18 octobre sous la présidence du chef de l’État se penchera, entre autres dossiers, sur la question de l’importation des véhicules de moins de trois ans.

Évoqué à maintes reprises par le ministre de l’Industrie, M. Ferhat Ait Ali, le dossier de l’importation des voitures d’occasion de moins de trois ans, sera encore une fois abordé. Le gouvernement tranchera, sans doute définitivement, aujourd’hui sur la question.

Vers le début de ce mois d’octobre, le ministre de l’Industrie a annoncé que l’importation des voitures de moins de trois ans, introduite par la loi de finances de 2020, a été « gelée ». Intervenant en marge de la Conférence nationale des startups, Ait Ali a indiqué que « l’importation des voitures de moins de trois ans a été gelée, nous ne voulons pas importer de la ferraille, et nous ne voulons pas encourager le marché informel de la devise ».

Cette annonce a suscité une vague de réaction. Face à la polémique, le ministre a rappelé, une semaine plus tard soit le dimanche 11 octobre que la mesure a été gelée, mais pas annulée, n’écartant pas la possibilité de relancer l’opération à moyen terme, après la mise en œuvre des différentes réformes financières et économiques.

« Nous n’avons pas annulé la loi (l’article portant importation des véhicules de moins de 3 ans de la loi de finances 2020), mais nous sommes en train d’étudier la possibilité de relancer l’opération à moyen terme, après mise en œuvre des réformes financières et économiques, susceptibles de permettre au citoyen d’acquérir un véhicule, selon le prix de change officiel et à des prix raisonnables », avait-il indiqué à la radio nationale.

Le conseil des ministres, prévu pour ce dimanche, se penchera à nouveau sur la question. Tout porte à croire qu’une décision finale concernant cette mesure sera rendue à l’issue de la réunion d’aujourd’hui.

À noter que le conseil des ministres étudiera également des dossiers liés au développement de l‘industrie agricole, dans les terres sahariennes, ainsi que le programme lié aux différentes filières agricoles. L’amélioration du débit internet sera aussi à l’ordre du jour.

Merzouk.A

Send this to a friend