Ali Haddad : « Mes enfants n’ont pas de quoi manger »

Ali Haddad : « Mes enfants n’ont pas de quoi manger »

Le procès en appel de l’homme d’affaires Ali Haddad, s’est poursuivi, ce dimanche 18 octobre, à la Cour d’Alger.

Au sixième jour de son procès en appel, Ali haddad a été auditionné dans plusieurs affaires dont ses relations avec Said Bouteflika, frère du président déchu Abdelaziz Bouteflika.

Selon le juge chargé de l’affaire, 255 appels téléphoniques ont été effectués entre Ali Haddad et Said Bouteflika en plus des 30 SMS trouvés par la justice.

Après avoir nié toute relation en dehors du cadre du travail avec Said Bouteflila, l’homme d’affaires a indiqué au juge que ses enfants n’avaient pas de quoi manger.

« Mes enfants n’ont pas de quoi manger ! Je ne leur ai pas laissé d’argents. Ma femme n’a que 5 millions de centimes », a-t-il dit.

Pour rappel, la justice a ordonné, en juillet dernier, la saisie de tous les biens d’Ali Haddad avec la suspension de ses comptes bancaires.

Rédaction d’Algerie360

Send this to a friend