Zoubida Assoul : «Bouteflika est parti, mais sa feuille de route est toujours appliquée»

Zoubida Assoul : «Bouteflika est parti, mais sa feuille de route est toujours appliquée»

La présidente de l’Union pour le changement et le progrès (UCP), Zoubida Assoul, s’est exprimé, ce vendredi 16 octobre, sur la situation politique actuelle.

Dans une contribution publiée sur la page de son parti, Zoubida Assoul a estimé que la feuille de route du président déchu Abdelaziz Bouteflika est « toujours appliquée ».

« Bouteflika est parti, mais sa feuille de route est toujours appliquée », a écrit Me Assoul, estimant que « quelle que soit la bonne volonté de quelqu’un, une fois au pouvoir, avec tous ces pouvoirs centralisés, il deviendra un dictateur.

« Aujourd’hui, le pays est bloqué parce qu’on n’a pas eu un pouvoir institutionnel mais un pouvoir personnel. Ce n’est pas possible de passer le pouvoir d’une personne à une autre, et de s’octroyer plus de pouvoir dans la Constitution.
Ce n’est pas ce que le peuple réclame chaque vendredi depuis le 22 Février 2019 », a ajouté la présidente de l’UCP.

« Regardez les résultats de la gestion centralisée : il y a deux ex-Premiers ministres et des ministres en prison, et d’autres sont en attente. Il ne faut pas seulement s’attaquer aux conséquences du mode de gouvernance, mais aux causes. Pourquoi sommes-nous arrivés à ce qu’autant de responsables puissent considérer l’Algérie comme leur bien privé. Ce sont ces règles-là que nous, la mouvance démocratique, voulons changer, parce que changer des hommes, sans changer les règles, la loi et la Constitution, c’est ce qui a mené à cette situation catastrophique à la fois politiquement et économiquement aussi et socialement », a-t-elle conclu.

Rédaction d’Algerie360

Send this to a friend