Rebouh Haddad : « c’est grâce à moi que Belmadi est venu à l’équipe nationale »

Rebouh Haddad : « c’est grâce à moi que Belmadi est venu à l’équipe nationale »

Le procès en appel de l’homme d’affaires Ali Haddad s’est poursuivi, ce mercredi à la Cour d’Alger, par l’audition du frère du principal mis en cause Rebbouh Haddad, également impliqué dans l’affaire.

Amar Haddad, dit Rebbouh a d’abord nié avoir des biens mobiliers ou immobiliers à l’intérieur du pays comme à l’étranger, à l’exception « d’un compte bancaire commun, qu’il détient avec sa famille depuis 2012, contenant 70 000 € », selon ce qu’a rapporté Ennahar.

Concernant son travail au sein du groupe ETRHB, il affirme au juge qu’il s’occupait de la supervision et de la coordination entre les responsables des ateliers. Sur une question liée au salaire qu’il percevait pour son travail au groupe, Amar Haddad a indiqué : « je n’avais pas besoin d’un salaire, je prenais de l’agent qu’en cas de besoin ».

Pour ce qui est du domaine sportif, le frère de Ali Haddad a affirmé au juge de l’audience qu’il n’en tirait aucun bénéfice et qu’il était seulement bénévole. Il ajoute d’emblée que c’est grâce à lui que Djemel Belmadi est venu à la sélection nationale. Mais aussi, qu’il était derrière la venue de l’entraineur Hervé Renard à l’USMA.

Rédaction d’Algerie360

 

Send this to a friend