Slimani aux Algériens : « Arrêtez de courir derrière les joueurs qui ne veulent pas venir en sélection »

Slimani aux Algériens : « Arrêtez de courir derrière les joueurs qui ne veulent pas venir en sélection »

L’attaquant buteur et international Algérien Islam Slimani a laissé entendre un fort message aux joueurs binationaux indécis pour choisir leur nationalité sportive, ainsi que pour les supporteurs Algériens qui courent derrières ces derniers.

S’agissant sur des sujets leitmotiv lorsqu’il s’agit de l’équipe nationale, à savoir ‘’le choix des binationaux’’, Islam Slimani a été très clair dans sa réponse :  » J’ai envie de dire aux Algériens d’arrêter de courir derrière des joueurs qui ne veulent pas venir en sélection. Respectez-vous un peu ».

Répondant a une question concernant le dernier choix de Houssam Aour, Slimani a ajouté :  » Aouar et les autres, je les comprends. Ils ont vécu en France, où ils ont fait toute leur formation. S’ils sont sensibles à l’Algérie par leurs liens familiaux, ils sont les bienvenus. Mais s’ils préfèrent un autre pays que l’Algérie, il n’y a pas de souci. On ne va pas se mentir, mis à part les parents ou leurs vacances, ils n’ont parfois rien à voir avec l’Algérie ».

Dans le même contexte, évoquant la forte présence des binationaux et les franco-algériens, sur les dernières générations de l’équipe nationale Algérienne,  Slimani a répondu : » Oui, mais quand le joueur a choisi, il n’y a plus d’attente. Bien sûr qu’on aurait voulu des joueurs comme Aouar ou Fekir, mais il faut les respecter et se respecter soi-même. Il ne faut plus parler d’eux. C’est dévalorisant pour nous… Certains médias continuent de poser la question : « Pourquoi il n’est pas venu ?' » Mais on ne va pas devenir nul sans ces joueurs… ».

Agacé par la question de la double nationalité qui se retrouve posée, à la fois en France et en Algérie, Islam Slimani considère ce sujet crispant comme un facteur de troubles, :  » Je trouve bizarre que l’on continue à parler d’un joueur qui n’a pas choisi notre sélection nationale. Il n’est plus concerné. Pourquoi parler de lui ? C’est un manque de considération pour ceux qui sont là. On a une histoire, on est champions d’Afrique. On ne devrait même plus citer ceux qui ne sont plus concernés. Ils peuvent être algériens quelque part au fond d’eux-mêmes mais ils ne le sont pas sportivement. On a des joueurs. Et ceux qui ne veulent pas venir, il faut les oublier. C’est un manque de respect pour nous. Quand je vois ça, ça me fait mal ».

Ch.LAIB

 

 

Send this to a friend