Rezig va-t-il interdire l’exportation de la datte algérienne en vrac ?

Rezig va-t-il interdire l’exportation de la datte algérienne en vrac ?

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, s’est exprimé, mardi dernier, sur la commercialisation des dattes algériennes sous le nom d’autres pays.

Lors d’un point de presse animé pendant une visite de travail dans la wilaya de Boumerdes, M. Rezig a évoqué les difficultés de l’Algérie à exporter ses dattes sous le label algérien en pointant du doigt les exportateurs de la datte algérienne en vrac.

« Nous avons Deglet Nour, l’une des meilleures dattes, mais nous ne pouvons pas l’exporter (…) Il y a un pays européen classé cinquième exportateur au monde de Deglet Nour sans posséder un seul palmier. Ce sont les dattes algériennes exportées en vrac dans ces pays qui se contentent de les mettre dans un emballage, avec leurs étiquetages », a déclaré le ministre du Commerce.

Enfin, le ministre a promis de prendre les mesures nécessaires pour réorganiser l’exportation des dattes algériennes en utilisant des « code-barres ».

À noter que l’Algérie est l’un des plus grands producteurs de dattes au monde avec la célèbre ‘Deglet Nour’, mais pas un grand exportateur de ce fruit.

Rédaction d’Algerie360

Send this to a friend