Des Algériens bloqués en Libye sollicitent une opération de rapatriement

Des Algériens bloqués en Libye sollicitent une opération de rapatriement

Plusieurs dizaines de ressortissants Algériens, bloqués en Libye depuis mars dernier, ont demandé la réouverture terrestre aux autorités Algériennes afin de rentrer au pays.

Dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, une cinquantaine de ressortissants Algériens, bloqués depuis plus de huit mois en Libye, ont lancé un cri de détresse aux autorités Algériennes afin de permettre leur rapatriement au pays. Ces citoyens s’était inscrits sur une liste dédiée aux opérations de rapatriement, et attendent depuis plus d’un mois, une solution de la part de l’administration Algérienne.

« On ne demande pas qu’on nous transporte par avion, mais qu’on nous laisse seulement passer, puisque nous nous trouvons à quelques mètres de la frontière », a affirmé un jeune Algérien dans l’une des vidéos, en ajoutant « Nous nous sommes inscrits depuis le 10 septembre sur la liste pour qu’ils l’envoient au ministère de l’Intérieur, depuis, nous sommes sans nouvelles, pourtant, en Algérie, tout est informatisé et nos passeports sont biométriques. »

Ainsi, les ressortissants sont venus de Tripoli pour se rapprocher du poste-frontalier de Debdeb, dans la wilaya d’Illizi, et ils n’attendent que le feu vert des autorités pour pouvoir traverser la frontière. Parmi les cinquante personnes bloquées, il existe des familles qui n’ont plus de moyens financiers pour se nourrir ni un toit pour dormir. « Il y a des familles qui n’ont pas où dormir ni quoi manger, les gens dorment dehors », a témoigné le même ressortissant.

« C’est un appel de détresse que nous lançons aux autorités algériennes, nous nous sommes inscrits, mais il n’y a eu aucune réponse. Il y a des personnes qui se sont inscrites depuis plus d’un mois et qui attendent encore, tandis que d’autres sont bloquées ici depuis dix mois. Nous sommes venus de Tripoli pour rentrer au pays, mais ils ne nous laissent pas rentrer, nous sommes fatigués. » a confié un autre ressortissant.

Pour rappel, depuis le mois de mars, 120 ressortissants sont rentrés de Libye via le poste frontalier terrestre de Debdeb, qui a été ouvert temporairement, pour faciliter le rapatriement des ressortissants algériens bloqués en Libye.

Rédaction d’Algérie360.

Send this to a friend