Abderrachid Tabi :  » L’Algérie assiste à une contre-révolution sur les acquis du 22 février »

Abderrachid Tabi :  » L’Algérie assiste à une contre-révolution sur les acquis du 22 février »

Le Premier président de la Cour suprême, Abderrachid Tabi a supervisé aujourd’hui l’installation du président de la Cour Mohamed Kouardi et de  Abdelmadjid Djebari  comme procureur général  à la Cour de la wilaya de Médéa.

En effet, est lors de son discours qui s’est tenu aujourd’hui le 10 aout dans la wilaya de Médea, devant un rassemblement de représentants de la justice et des autorités civiles et militaires, dirigé par le wali de Médea, le chef de l’assemblée populaire de la wilaya, et des personnalités parlementaires de la wilaya, Abderrachid Tabi a expliqué que le mouvement qui s’est déroulé le 6 août dans la magistrature, par le Chef de l’état  s’inscrit dans le cadre du renouvellement afin de donner un nouveau souffle à l’action judiciaire, améliorer le service public de Justice, et la reconsidération des fonctions qualitatives dans le corps de la justice.

Mettant l’accent sur l’importance que revêt le principe de l’intégrité dans l’exercice de la profession du magistrat, il a également exprimé ses remerciements et sa gratitude à l’égard de ceux admis à la retraite car ils ont su préserver et défendre des valeurs tout au long de leur carrière, appelant les magistrats retraités à transmettre leur savoir-faire et leur expérience au profit de la corporation des juges.

S’exprimant lors de la  cérémonie au siège de la Cour suprême de Médea en l’honneur des deux nouveaux responsables,  le même intervenant a ajouté :  » L’Algérie assiste à une contre-révolution dans ces circonstances difficiles face aux acquis du mouvement populaire  » Hirak », et que la société algérienne fait face à de grands défis en termes d’engagement sur les enjeux de ce pays, et chacun doit prendre conscience de la difficulté de cette étape », souligne le porte-parole, affirmant qu’il faut mieux prendre en charge les vestiges du mouvement populaire.

Pour rappel, le Chef de l’état Abdelmadjid Tebboune a procédé le 06 juin dernier à un vaste mouvement dans le corps des présidents et procureurs généraux près les cours de justice comprenant des nominations, des magistrats appelés à occuper d’autres fonctions, et des fins de fonctions.

Rédaction d’Algérie360

Send this to a friend