Karim Tabbou s’exprime sur l’affaire de Mohcine Belabbas (vidéo)

Karim Tabbou s’exprime sur l’affaire de Mohcine Belabbas (vidéo)

Le militant récemment libéré Karim Tabbou, porte-parole de l’Union démocratique et sociale (UDS) s’est rendu hier le 30 septembre au village Ath Smail ( Bounouh ) de la commune de Boghni wilaya de Tizi Ouzou, ou il s’est montré solidaire dans un discours, avec Mohcine Bellabes président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), victime de tentatives de coup d’État, selon Karim Tabbou.

En effet, Karim Tabbou a déclaré :  » ce n’est pas admissible, je dénonce les coups d’État contre le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) Mohcine Bellabes, personne n’a le droit de faire un coup d’État contre un chef de parti politique sous n’importe quel prétexte ».

 » Vous connaissez très bien ma relation et ma position vis-à-vis de ce parti, mais je suis un militant de démocratie, aujourd’hui le RCD vient, à son tour d’être la cible du régime et plus particulièrement son premier responsable Mohcine bellabés, et c’est pour cela qu’on doit être a coté de cet Homme, malgré nos différences et  divergences dans les idées et les convictions politiques, c’est ça la démocratie », a-t-il ajouté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

En visite à Boughni ( Tizi Ouzou), le militant politique Karim Tabbou s’est exprimé sur l’affaire du président du RCD, Mohcine Bellabas

Une publication partagée par Algerie360.com (@algerie360) le


Pour rappel, le ministère de la Justice a demandé, jeudi dernier, la levée de l’immunité parlementaire à l’encontre du député, Mohcine Belabbas, président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), et ce au lendemain de l’interdiction, par la wilaya d’Alger, d’une réunion du conseil national du parti qui devait se tenir à l’hôtel Riadh de Sidi Fredj.

Karim Tabbou a également dénoncé les atteintes à la liberté d’expression en Algérie, exprimant son soutien inconditionnel aux détenus d’opinions et du Hirak et a appelé à leur libération immédiate.

 

Ch.Laib

Send this to a friend