Rentrée scolaire : Le ministère dévoile les principes généraux du protocole sanitaire

Rentrée scolaire : Le ministère dévoile les principes généraux du protocole sanitaire

Le ministère de l’Éducation nationale, en concertation avec les partenaires sociaux du secteur, a dévoilé lors de la réunion tenue hier dimanche le protocole sanitaire en prévision de la prochaine entrée à l’école, dont la date n’a pas encore été fixée.

En effet, le ministère a affirmé dans un communiqué posté  via « Facebook », que la réunion consultative a traité de diverses perceptions et propositions pratiques pour assurer le retour de 10 millions d’élèves à l’école dans des meilleures conditions, affirmant toutefois que les concertations avec l’ensemble des partenaires sociaux visent  à trouver « une solution qui satisfasse les élèves et leurs parents et rassure la corporation de l’Éducation ».

Le protocole sanitaire préparé par le ministère de l’Éducation nationale et discuté avec les partenaires sociaux comporte un certain nombre de principes généraux, à savoir :

1- La nécessité de maintenir la santé et la sécurité des élèves et des employés en respectant strictement le protocole de santé préventive qui a été préparé par le ministère et approuvé par le comité scientifique du ministère de la Santé, qui comprend notamment, la nécessité de respecter la norme de la distanciation physique (au moins 1 mètre) et de travailler avec des groupes d’élèves plus petits avec Port obligatoire du masque de protection pour les élèves, enseignants, administrateurs et travailleurs qui exercent leurs fonctions dans les établissements d’enseignement.

2- Adopter le découpage pédagogique, en ce sens où chaque groupe pédagogique pourrait être divisé en sous-groupes ne dépassant pas 20 élèves, ou être maintenu si le nombre d’élèves est égal ou inférieur à 23 apprenants, comme c’est le cas pour les classes de mathématiques, de maths-techniques ou de langues étrangères.

3- Travailler en rotation entre les deux sous-groupes.

4- Éviter de rassembler un grand nombre d’élèves  lors de l’accueil et des récréations.

5- Assurer un volume horaire suffisant pour instaurer les ressources nécessaires à l’installation des compétences tracées dans les curricula de chaque niveau d’enseignement, avec la possibilité d’exploiter, par exemple, 6 jours par semaine (de samedi à jeudi) pour les cycles moyen et secondaire.

6- Adapter les contenus des programmes des matières d’enseignement en se concentrant sur les apprentissages fondamentaux de chaque discipline en fonction du volume horaire réservé, dans la mesure où il est possible de réduire l’heure de la séance, au collège et au lycée, à 45 minutes.

7- Utiliser toutes les salles disponibles comme salles d’étude, y compris les salles spécialisées.

8- La nécessité de développer l’éducation et l’apprentissage à distance pour inclure tous les spécialités et tous les niveaux d’enseignement.

Ch.Laib

Send this to a friend