La maladie de la rage : l’objectif est d’atteindre « zéro cas » en Algérie, selon Benbouzid

La maladie de la rage : l’objectif est d’atteindre « zéro cas » en Algérie, selon Benbouzid

Le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid est revenu ce dimanche, lors d’une rencontre virtuelle de sensibilisation sur la rage organisée par visioconférence au siège du ministère, sur la lutte contre la propagation cette maladie.

Lors de l’ouverture de cette rencontre en célébration de la Journée internationale de la lutte contre la rage, Benbouzid a indiqué que le but des pouvoirs publics est d’atteindre un objectif de « 0 cas » de rage en Algérie, rappelant que 15 à 20 % des cas s’avèrent mortels. Le ministre a fait savoir dans ce sens que 120 000 cas de rage sont enregistrés annuellement.

Il a mis l’accent sur « l’impératif d’y prêter attention dès qu’une personne est léchée ou mordue par un chien », et d’expliquer que « le recours au traitement n’étant plus efficace une fois le système neurologique affecté par le virus ». Il a également convié les personnes ayant été en contact avec un animal potentiellement porteur de la rage à « se rapprocher dans les meilleurs délais » des centres de soins de proximité.

Tout en assurant « la disponibilité et la gratuité » des vaccins à travers le territoire national, M. Benbouzid a plaidé pour « la vaccination systémique » pour les propriétaires d’animaux. De même qu’il a insisté sur l’importance de « l’intersectorialité » pour une bonne prise en charge du risque rabique, la question étant également du ressort d’autres départements ministériels.

Rédaction d’Algerie

 

Send this to a friend