Mohcine Belabbas réagit à la demande de la levée de son immunité parlementaire 

Mohcine Belabbas réagit à la demande de la levée de son immunité parlementaire 

En marge de la tenue de la 6ᵉ session du Conseil national du RCD, Mohcine Belabbas, Président du parti, a réagi à la demande de la levée de son immunité parlementaire, introduite ce jeudi auprès du bureau de l’APN.

Pour le Président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Mohcine Belabbas, « cette affaire ne le vise pas personnellement, mais vise le Président du RCD », rapporte le média Inter Lignes.

« Cette question sera examinée par le Conseil national du RCD. Car ce n’est pas Mohcine Belabbas en tant que personne qui est visé, mais le président du parti. Il y a une cabale politique contre ce parti. C’est une affaire politique », a-t-il indiqué.

Selon le Président du RCD, cette affaire « concerne le dossier pour lequel il a déjà été convoqué par la gendarmerie nationale ».

« Je n’ai pas encore les détails. J’ai appris cette affaire sur les réseaux sociaux. Je suppose qu’elle concerne le même dossier pour lequel j’ai été convoqué en été dernier par la gendarmerie nationale. Je n’ai pas attendu la demande de la levée parlementaire pour répondre aux convocations et répondre, volontairement, aux questions de la gendarmerie », a-t-il expliqué.

Mohcine Belabbas estime que « cette démarche intervient en réaction aux déclarations de son parti ».

« Il y a toujours une coïncidence entre les positions exprimées par le RCD et les réactions du pouvoir. Cette fois-ci, ils ont attendu la veille de la réunion du conseil national pour tenter de l’influencer. Vous avez tous suivi comment ils ont sorti, durant les mois précédents, d’autres affaires, dont celle des psychotropes et la location du siège nationale. Mais à chaque fois, ils reculent. Il semble qu’ils veulent nous dire qu’il faut arrêter vos déclarations pour qu’ils arrêtent les attaques contre le RCD. Nous sommes, en tout cas, prêts à tout », a-t-il encore indiqué, selon la même source.

Pour rappel, le bureau de l’APN a examiné une demande d’activation des procédures de levée de l’immunité parlementaire du président du RCD, Mohcine Belabbas, et de l’ancien Ministre des Travaux Publics, Abdelkader Ouali, lors de la réunion qui s’est tenue hier, jeudi 24 septembre, et qui a été présidée par M. Slimane Chenine, suite à laquelle les deux dossiers ont été renvoyés à la Commission des Affaires juridiques, administratives et des libertés.

Rédaction d’Algérie 360. 

Send this to a friend