La wilaya d’Alger revient sur les raisons de l’interdiction de la réunion du RCD

La wilaya d’Alger revient sur les raisons de l’interdiction de la réunion du RCD

Dans un communiqué rendu public ce vendredi matin, la wilaya d’Alger est revenue sur les raisons derrière l’interdiction de la réunion du Conseil national du RCD.

En réponse au communiqué du parti du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), publié mercredi dernier, la wilaya d’Alger a rendu public ce vendredi, 25 septembre, un communiqué qui explique les raisons ayant motivées l’interdiction de la réunion du Conseil national du parti, prévue pour ce vendredi.

« En réponse au communiqué du 23 septembre 2020 diffusé par le parti du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie à travers lequel il dénonce à l’opinion publique le refus de la wilaya d’Alger quant à sa demande d’organiser une session ordinaire du Conseil nationale le 25 septembre à l’hôtel Erriadh à Staoueli. La wilaya d’Alger informe que les rassemblements publics dans la conjoncture actuelle sont soumis à des mesures préventives et un protocole sanitaire spécial qui garantit la protection des participants du risque d’une contamination par le coronavirus », indique le communiqué.

En effet, la wilaya d’Alger a expliqué ce refus par la situation sanitaire actuelle liée à la pandémie du Coronavirus (Covid-19), et qui soumet les rassemblements à un protocole sanitaire strict, et ce pour lutter contre la propagation du virus.

« La demande introduite par le RCD comprend la participation de près de 250 personnes, sans compter les personnes chargées de la couverture médiatique, dans une salle dont la capacité ne dépasse les 200 places. Prenant en considération les mesures préventives à prendre pour éviter la propagation de la pandémie de coronavirus, nous n’avons pas délivré l’autorisation pour la tenue de cette réunion publique », souligne encore la même source.

Pour rappel, le communiqué du RCD avait faite part de « l’interdiction de la réunion statutaire du Conseil national du RCD, programmée pour le vendredi 25 septembre 2020 à l’hôtel EL Riadh, par le gouvernement », et avait estimé que « la remise en cause du multipartisme se confirme ».

Communiqué de la wilaya d’Alger.

Rédaction d’Algérie 360. 

Send this to a friend